« Un plan d’urgence sera prochainement activé afin de faire progresser l’éducation des mineurs dans les prisons », annonce Dominique Perben, ministre de la Justice, à l’occasion des rencontres de l’Union nationale de sauvegarde de l’enfance, de l’adolescence et des adultes sur le thème « les jeunes dans la République », lundi 4 novembre 2002. D’ici cinq ans, le ministère souhaite « ouvrir des établissements pénitentiaires pour mineurs de 40 à 60 places par unité pour améliorer leur prise en charge dans une perspective orientée vers la réinsertion ». Lles trois premiers centres éducatifs fermés ouvriront en Aquitaine, Rhône-Alpes et Normandie en 2003.