Bien au delà du folklore, il existe une identité niçoise avec sa culture et sa langue. Celle-ci a été reconnue, en 2000, comme langue régionale. Son nom : le Nissart.

Mais la fédération des associations du comté de Nice qui anime cette « remontée aux sources » poursuit un objectif beaucoup plus large. Elle a obtenu en 1999 la création d’un département de langues et cultures régionales au sein de l’université. Puis la création d’une licence en langues et cultures régionales-langues d’oc qui conduit au concours du Capes.

L’ambition affichée est aujourd’hui, la création d’un centre de formation au Capes au sein même de l’IUFM. Passer en somme de langue reconnue à langue connue…