Résistance et déportation

Créé en 1961, le Concours national de la Résistance et de la Déportation s’adresse aux classes de 3ème et de lycées.

29 août 2002 : Le réglement Du concours

Cette année, le thème général de l’épreuve collective est «Les jeunes dans la Résistance». Les travaux sont à rendre le 31 mars au plus tard. Des épreuves individuelles, composition ou étude de documents, sont également proposées. Elles portent sur des sujets en rapport avec le thème général, choisis par les jurys départementaux du Concours. Elles auront lieu le 28 mars 2003. www.education.gouv.fr/bo/2002/31/default.htm


Interview

Rémy Durrens est professeur d’histoire-géographie au lycée Saint-Exupéry de Terrasson (Dordogne). Le travail collectif de ses élèves de Terminale a été deux fois primé par le jury national, en 1999 et en 2001.

Comment préparez-vous l’épreuve collective du concours ?

Je la propose aux Terminales dès la rentrée, car nous commençons le programme avec la Seconde Guerre mondiale. En général, 3 à 5 élèves sont intéressés. En octobre, nous invitons des résistants et des déportés au lycée. Les volontaires posent les questions qu’ils ont préparées, afin de dégrossir le thème de l’année. Nous faisons des recherches au CDI, dans des livres et sur Internet. Ensuite, les élèves réfléchissent à la présentation de leur travail. Nous avons par exemple réalisé un site web sur les stèles de la Résistance dans la région (www.ac-bordeaux.fr/Etablissement/SExupery/steles/index.html), des diaporamas, des vidéos sur informatique, une exposition virtuelle, des bases de données sur le système concentrationnaire nazi, des biographies de personnes interviewées… Nous avons aussi dressé la liste des déportés de la région. L’essentiel est que les idées viennent des élèves.

Comment utilisez-vous Internet ?

Nous lançons des recherches via le moteur de recherche Google, qui est très performant. Nous avons répertorié de nombreux sites sur la Résistance, dont une dizaine sont tout à fait valables. Nous consultons aussi des sites en allemand, notamment sur l’armée allemande, en étant vigilants sur leur contenu. L’intérêt est qu’ils donnent des informations sous un autre jour.

Que retirent les élèves de ce concours ?

Ils apprennent à travailler ensemble, à se partager les tâches, à s’entraider. Surtout, ils touchent vraiment à l’Histoire ; ils la vivent. Mais je constate que les volontaires sont le plus souvent ceux qui ont les meilleures capacités de travail.

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.