Lutte contre l’absentéisme scolaire

La loi de sécurité intérieure ne reprimandera pas l'absentéisme scolaire.

L’absentéisme non réprimé dans la loi de sécurité

Faut-il aggraver les sanctions qui existent déjà à l’encontre des parents dont les enfants font l’école buissonnière? Faut-il passer de la contravention au délit? Pour répondre à ces questions, un groupe de travail sur « les manquements à l’obligation scolaire », est installé depuis le mardi 1er octobre 2002, par Christian Jacob, ministre délégué à la Famille. Il remettra ses conclusions à la fin de l’année. Aucun enseignant ne siège dans ce conseil tous les syndicats seront auditionnés. Conséquence immédiate de cette création: la répression de l’absentéisme ne figurera pas dans le projet de loi sur la sécurité intérieure.


Généraliser des expériences du terrain

Luc Ferry estime que « la répression n’est pas une solution efficace » dans la lutte contre l’absentéisme, lors d’un déplacement dans l’académie de Toulouse le 26 septembre dernier. Il faut, selon lui, « que l’on propose aux élèves des parcours qui soient suffisamment diversifiés pour qu’ils aient envie de revenir ». Il cite l’exemple des classes en alternance du collège Georges Braque à Rouen avec des enseignements généraux le matin, et des ateliers, soit au sein du collège, soit en lycées professionnels, soit en entreprise l’après-midi. Luc Ferry souhaite « généraliser ce qui se fait de bien sur le terrain ».
Parmi les expériences du terrain, Xavier Darcos, ministre délégué à l’Enseignement scolaire, ne comprend pas bien « le procès intenté par certains médias à un lycée de Marseille qui a pris l’initiative d’utiliser un système de code-barres pour connaître en temps réel la présence ou l’absence de ses élèves. »

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.