Nous sommes en 2020. Un élève de 12 ans manipule des objets à distance dont il observe les mouvements sur un écran. Il peut voir et sentir des objets qui n’existent pas réellement grâce à plusieurs outils, comme un « simple » gant. Cette fiction pourrait devenir réalité si l’on en croit un article de Diana Walczak de l’entreprise d’animation par ordinateur Kleiser-Walczak. Dans un recueil publié par le ministère du Commerce américain, des experts livrent leurs « Visions pour 2020 : transformer l’éducation et la formation par les technologies avancées ». Diana Walczak y prédit que les élèves apprendront par plaisir, ce qui fera considérablement évoluer leur niveau. Elle constate qu’ils n’expérimentent pas suffisamment et ont des problèmes pour visualiser les concepts abstraits. Patience: les technologies du futur arrivent à la rescousse.