Directeurs d’école mal lotis

-Le secours de la ville de Rouen

Après deux ans de grève administrative, les 56 directeurs d’écoles primaires de Rouen voient la Mairie faire un geste en leur direction: elle a décidé de les équiper en postes informatiques personnels. Prix de la facture: 1500 euros par équipement. « L’objectif est de les relier par Intranet et Internet aux différents services de la mairie et à l’Education nationale. Cela permettra de limiter des erreurs comme les doubles inscriptions », explique la mairie. Pour Nadine Aragona, secrétaire départementale du SNUIPP en Seine-Maritime, « il subsiste un problème: les directeurs s’adressent au ministère de l’Education nationale pour disposer de plus de temps et de moyens et la seule réponse qui leur est faite vient des communes. » Près de la moitié des directeurs maintiennent leur mouvement de grève, jusqu’aux nouvelles négociations, prévues en janvier prochain par le ministère. Les sections de Seine-maritime du SNUIPP-FSU et du SE-UNSA rappellent que 80 directions d’écoles sont actuellement vacantes en Seine Maritime. Sur les 1240 écoles du département, 804 ne bénéficient d’aucune décharge

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.