« Lutter » contre la violence

Un « plan général de lutte contre la violence » sera lancé à la mi-octobre annonce Xavier Darcos, ministre délégué à l’enseignement scolaire, le 18 septembre 2002, à l’occasion de la signature d’une « charte de non-violence à l’école » élaborée par les 57 écoliers et collégiens élus au CCEJ (Conseil communal d’enfants et de jeunes) de la ville de Boulogne-Billancourt.


Occuper pour apaiser ?

Dans la même lignée, un « livret de l’engagement » sera distribué en janvier 2003 dans tous les établissements scolaires. Selon Luc Ferry, ministre de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la Recherche, ce livret présentera aux jeunes les grands types d’engagement (caritatifs ou humanitaires, culturels, civiques, économiques) avec des exemples d’action, des proposition de projets et des conseils pratiques.


Des ateliers-relais pour resocialiser

Luc Ferry souhaite d’autre part « restaurer l’autorité et la responsabilité, assurer la paix à l’école par une prévention accrue de la violence ». Pour ce faire, une centaine « d’ateliers-relais » verront le jour, prolongeant le dispositif des 250 « classes-relais ». L’objectif est de resocialiser et de rescolariser progressivement des élèves très difficiles. L’expérience sera menée en partenariat avec les associations éducatives et de jeunesse.