Littérature : l’humour dans les Contes et Nouvelles

VousNousIls vous propose en partenariat avec la CASDEN une sélection d’ouvrages de la littérature française téléchargeables gratuitement, assortis de leur fiche de lecture, sur le thème de l’humour dans les contes et nouvelles.

Littérature : l’humour dans les Contes et Nouvelles

Retrouvez une sélection de nos Ebooks, téléchargeables gratuitement, correspondant aux programmes scolaires du primaire au lycée, dans le cadre d’une fiche pédagogique littéraire sur le thème de l’humour dans les contes et nouvelles.

Présentation

L’humour (Voir Le Saviez-vous N°4 du Thème Les Héritiers de la Commedia dell’arte) est une activité ludique non gratuite. Il n’est ni le rire, ni le comique, ni l’ironie. Pour le définir, nous suivrons Robert Escarpit (in L’humour, Que sais-je ?, PUF) qui le décompose en deux temps : le paradoxe humoristique et le rebondissement humoristique.

Dans le paradoxe humoristique, il y a suspension d’un facteur déterminé de l’entendement et du jugement qui peut être la pitié, la douleur, l’affectivité, la morale, le respect, le sens esthétique, etc. De façon plus générale, Robert Escarpit parle de suspension d’évidence, pour les membres d’un groupe social acceptant cette évidence. Ce premier temps n’est pas vivable, car il ne peut être que pris au sérieux ; il ne peut procurer au lecteur (ou au spectateur) que répugnance, indignation ou révolte. C’est pourquoi, pour qu’il y ait humour, il est suivi d’un deuxième temps qui doit inciter le lecteur (ou le spectateur) à ne pas prendre cela au premier degré.

Le rebondissement humoristique vise donc à éliminer l’éventualité d’un affect créé par la suspension d’évidence. Il consiste en des indications plus ou moins subtiles, qui sont intelligibles dans un groupe donné et qui créent une complicité avec le lecteur (ou le spectateur). Nous parlerons de « clins d’œil ». Ce sont des procédés, soit amplificateurs de comique, soit générateurs de comiques, qui reposent sur le jeu imaginatif ou le jeu verbal. En quittant les exigences du sérieux utilitariste et les impératifs de la logique rationnelle, le jeu imaginatif peut fournir nombre de clins d’œil dans l’humour : de façon directe avec l’image (comparaisons et métaphores), la fantaisie et les théories fantaisistes ; de façon déformante avec la surprise, l’exagération (hyperboles) et le paradoxe. Quant au jeu verbal, en jouant avec les mots et sur les mots, il fournit d’autres genres de clins d’œil dans l’humour : de façon directe avec la verve (asyndètes, accumulations, concaténations), la répétition, l’expressivité (recours à des vocables particuliers) et la création verbale ; de façon déformante avec la graphie quasi-phonétique, l’altération, les jeux de mots (calembours homonymiques et polysémiques, attelages) et le glissement sémantique (dérapages) ; de façon indirecte avec l’antiphrase humoristique, l’atténuation (litotes), l’allusion, la réticence et l’ellipse. Dans chaque exemple proposé, vous rencontrerez au moins l’un de ces clins d’œil.

Les différentes tendances de l’humour sont déterminées par la nature de la (ou des) suspension(s) d’évidence utilisée (s) dans le paradoxe humoristique. Celles relevées dans notre corpus se répartissent en deux grandes catégories : l’humour agressif qui s’en prend à ce qui est (choses, gens, tabous et valeurs) et l’humour « de l’absurde » qui s’attache à l’absurdité de la condition humaine.

Télécharger la fiche pédagogique complète

Le corpus de la fiche pédagogique :

Titre Téléchargez le livre
Lettres de mon moulin, Daudet pdf   epub
Trois contes, Flaubert pdf   epub
Romans et Contes, Gautier pdf   epub
La Maison Tellier, Maupassant pdf   epub
Boule de Suif, Maupassant pdf   epub
Colomba, Mérimée pdf   epub
Carmen, Mérimée pdf   epub
Les Filles du feu, Nerval pdf   epub
Histoires extraordinaires, Poe pdf   epub

Les extraits d’oeuvres commentés

Pour étudier l’humour, nous avons restreint notre corpus aux contes et aux nouvelles, car ce genre littéraire lui procure un terrain favorable. D’autre part, les auteurs proposés ne sont pas considérés comme des humoristes, mais ils ont tous, peu ou prou, manié l’humour dans les ouvrages retenus. (Re)découvrez une sélection d’œuvres de Flaubert, Poe, Gautier, Mérimée, Daudet, Nerval et Maupassant.

Voir les extraits des oeuvres, avec leurs commentaires

Le saviez-vous ?

Savez-vous que le XIX° a été le grand siècle de la caricature française ?
Savez-vous pourquoi les Anglais ont été l’une des cibles favorites des caricaturistes au XIX° ?
Savez-vous qu’Edgar Poe a été connu en France grâce à Baudelaire ?
Savez-vous ce qu’est le mesmérisme ?
Savez-vous que l’animalité était un sujet d’actualité au XIX° ?

Voir toutes les réponses

Clin d’œil

La caricature ou la charge
Le burlesque : adjectif et nom
La malice ou la méchanceté
Lugubre et mort
Absurde et dissonance

Accéder aux « clins d’oeil »

Quiz sur l’humour

Accéder au quiz

 

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous