01.09.2014
Aucune réaction

Najat Vallaud-Belkacem : la réforme des rythmes scolaires sera appliquée avec "fermeté"

La nou­velle ministre de l'Education natio­nale, de l'Enseignement supé­rieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a détaillé ses ambi­tions pour l'école lors d'une confé­rence tenue ce lundi matin.

Najat Vallaud-Belkacem conférence rentrée 2014

Najat Vallaud-Belkacem lors de la confé­rence de ren­trée du minis­tère de l'Education natio­nale, ce lundi matin.

Najat Vallaud-Belkacem effec­tue cette semaine sa pre­mière ren­trée sco­laire. La nou­velle ministre de l'Education natio­nale, de l'Enseignement supé­rieur et de la Recherche compte pour­suivre l'oeuvre de ses pré­dé­ces­seurs, Vincent Peillon et Benoît Hamon. Les réformes des rythmes sco­laires et des pro­grammes à l'école pri­maire, notam­ment, ainsi que la refon­da­tion de l'éducation prio­ri­taire, vont se pour­suivre selon le calen­drier prévu.

"Fermeté" sur la réforme des rythmes scolaires

Réaffirmant ce lundi matin que la réforme des rythmes sco­laires n'a pour objet que l'intérêt des enfants, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé qu'elle ferait preuve de "fer­meté" envers les maires réfrac­taires, que la DGESCO Florence Robine évalue à "une ving­taine". Les pré­fets seront char­gés de veiller à l'application de la loi. La ministre se déclare par contre ouverte au dia­logue pour trou­ver "des solu­tions locales" là où la réforme pose des pro­blèmes d'organisation pour les parents.

Interrogée sur le son­dage CSA publié ce lundi, selon lequel 60% des Français désap­prouvent la réforme des rythmes, la ministre rap­pelle que "toutes les réformes engendrent des frot­te­ments ici ou là", puisqu'elle demandent toutes des "chan­ge­ments d'organisation". Du côté des équipes éduca­tives, le minis­tère fait état de "remon­tées très posi­tives" des établis­se­ments ayant expé­ri­menté la réforme l'an passé. Certains ensei­gnants auraient par exemple gagné deux à trois semaines d'avance sur l'apprentissage de la lec­ture grâce à la mati­née d'enseignement sup­plé­men­taire, durant laquelle les enfants sont plus concentrés.

Consultations sur le socle et les programmes

Du 21 sep­tembre au 2 octobre, les ensei­gnants seront consul­tés sur le pro­jet de nou­veau socle com­mun de connais­sances, de com­pé­tences et de culture rédigé par le Conseil supé­rieur des pro­grammes (CSP). Pour leur lais­ser le temps de répondre au ques­tion­naire, les ensei­gnants béné­fi­cie­ront d'une demi-journée libé­rée. Ce socle com­mun, "cha­cun devra pou­voir le com­prendre", car il vise "l'excellence mise à dis­po­si­tion du plus grand nombre". Najat Vallaud-Belkacem pro­met en outre de trou­ver "rapi­de­ment" un nou­veau pré­sident pour le CSP, suite au départ d'Alain Boissinot en juin dernier.

De nou­veaux pro­grammes d'enseignement en mater­nelle feront l'objet d'une consul­ta­tion simi­laire l'année pro­chaine, pour une mise en place à la ren­trée 2015, puis ceux de l'école élémen­taire et du col­lège quelques mois plus tard, en vue d'une appli­ca­tion à la ren­trée 2016. Une réflexion sur une réforme glo­bale du col­lège sera ini­tiée en 2015 et fera l'objet d'autres consul­ta­tions, sans pour autant "remettre en cause le col­lège unique".

"Etroitement liée" au chan­tier des pro­grammes, la ques­tion de l'évaluation sera atten­ti­ve­ment sui­vie par la ministre. Une com­mis­sion de 30 membres issus à parts égales de la com­mu­nauté éduca­tive, et de la société civile (parents, repré­sen­tants d'associations, etc.), aura pour mis­sion de for­mu­ler des pro­po­si­tions. La ministre sou­haite mettre en place une "évalua­tion exi­geante, qui sti­mule" les élèves "sans les décourager".

Refonte de la carte de l'éducation prioritaire

Concernant la réforme de l'éducation prio­ri­taire, Najat Vallaud-Belkacem confirme une refonte des zones en fonc­tion d'un indi­ca­teur "objec­tif", l'indice social unique. "Nous allons veiller à ce que la car­to­gra­phie de l'éducation prio­ri­taire soit cohé­rente avec la car­to­gra­phie sociale des familles", sou­ligne la ministre. Une clause de sau­ve­garde per­met­tra aux per­son­nels d'établissements sor­tant de l'éducation prio­ri­taire de conser­ver leurs indem­ni­tés pen­dant trois ans.

A la ren­trée 2014, 102 regrou­pe­ments de col­lèges et d'écoles pri­maires pilotes sont déjà clas­sés en Réseaux d'éducation prio­ri­taire ren­for­cés (Rep+). Dans ces établis­se­ments, les heures d'enseignement sont pon­dé­rés pour lais­ser du temps sup­plé­men­taire de concer­ta­tion péda­go­gique et de for­ma­tion aux ensei­gnants, la sco­la­ri­sa­tion des moins de 3 ans et le dis­po­si­tif "plus de maîtres que de classes" sont ren­for­cés dans les écoles, les élèves de sixième sont accom­pa­gnés tous les jours jusqu'à 16h30 pour éviter qu'ils se retrouvent "livrés à eux-mêmes"...

Promotion de l'égalité filles-garçons

L'ex-ministre des Droits des femmes pro­met par ailleurs de faire de l'école un "lieu de pro­duc­tion de l'égalité entre filles et gar­çons". Elle annonce que tous les ensei­gnants for­més en ESPE béné­fi­cie­ront d'un module dédié à l'égalité des sexes, afin d'éviter "la repro­duc­tion d'un cer­tain nombre de sté­réo­types". Najat Vallaud-Belkacem sou­haite que chaque élève puisse "ambi­tion­ner tous les métiers, sans pré­ju­ger de ses capa­ci­tés au nom de son sexe".

Un site d'information dédié sera bien­tôt mis en ligne. La ministre assure égale­ment que le sujet sera "sys­té­ma­ti­que­ment abordé en conseil d'école ou conseil d'établissement", pour expli­quer aux parents les ini­tia­tives mises en oeuvre, après l'intense polé­mique sur la théo­rie du genre qui avait entouré la mise en place expé­ri­men­tale des kits péda­go­giques "ABCD de l'égalité".

Quentin Duverger

Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Aucune réaction