REP+ : une prime de 1000 € pour les enseignants au mois de septembre

Le ministre de l'Education nationale s'était engagé à déployer progressivement une prime pour les enseignants de REP+ à partir de la rentrée 2018.

enseignante

© Henlisatho – Fotolia.com

Une prime de 1 000 € net sera versée aux enseignants au mois de septembre 2018, indique Jean-Michel Blanquer dans un entretien croisé avec Edouard Philippe, publié mercredi dernier par Ouest France. Le ministre de l’Education nationale y évoque également des évolutions de la formation des enseignants.

3 000 € en septembre 2020

Jean-Michel Blanquer avait confirmé en novembre 2017 qu’une prime de 3 000 € pour les enseignants de REP+, promesse de campagne d’Emmanuel Macron, devait « commencer à se déployer en 2018 ». A la rentrée prochaine, les enseignants n’en toucheront donc qu’une partie, soit 1 000 € net. « En septembre 2019, ce sera 2 000 € net. Et en septembre 2020, 3 000 € net », précise le ministre dans Ouest France. « Le but est bien de faire réussir les enfants avec un effort particulier dans les territoires les plus en difficultés en accompagnant les professeurs de façon collective. La prime pourrait d’ailleurs favoriser les objectifs fixés en équipe », souligne-t-il.

Si elle s’applique aux enseignants et aux personnels administratifs, la prime devrait concerner plus de 45 000 personnes, affirme Jean-Michel Blanquer.

Une formation initiale non satisfaisante

Dans l’entretien de Ouest France, Jean-Michel Blanquer et Edouard Philippe parlent également de réformer la formation des enseignants. « De façon générale, la formation initiale des professeurs ne nous donne pas satisfaction », affirme en effet le ministre de l’Education nationale. Ainsi, « les futurs professeurs doivent avoir davantage devant eux des enseignants qui sont eux-mêmes au contact des élèves« , explique-t-il.

Jean-Michel Blanquer souhaite aussi « développer le tutorat par le biais d’un accompagnement renforcé avec des pairs », et estime que « l’entrée dans le métier ne doit pas se faire dans un seul temps mais progressivement ». Il envisage également de modifier la place du concours dans le cursus des étudiants, indiquant y travailler avec Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous