Jean-Michel Blanquer lance son Plan mercredi

La majorité des communes ayant opté pour la semaine de quatre jours, le ministre de l'Education vient d'annoncer pour la rentrée prochaine la mise en place d'un Plan Mercredi. Présentation et réactions.

Plan mercrediDès septembre prochain, tous les enfants de la maternelle au CM2 scolarisés pourront bénéficier du Plan Mercredi. Alors que la majorité des communes seront au rythme de la semaine  de quatre jours à la rentrée 2018, ce plan a pour objectif de proposer un véritable cadre pour les activités périscolaires du mercredi.

On peut lire sur le site du ministère de l’Education nationale, que ce plan s’appuiera sur « Une charte Qualité Plan mercredi » dont l’objectif sera de
« – veiller à la complémentarité éducative des temps périscolaires du mercredi avec les temps familiaux et scolaires
– assurer l’inclusion et l’accessibilité de tous les enfants souhaitant participer à l’accueil de loisirs, en particulier des enfants en situation de handicap
– inscrire les activités périscolaires sur le territoire et en relation avec ses acteurs
– proposer des activités riches et variées en y associant des sorties éducatives et en visant une réalisation finale (oeuvre, spectacle, exposition, tournoi, etc.) »

Planmercredi.education.gouv.fr

Le plan Mercredi renforcera également « la possibilité d’intégrer les clubs sportifs, les associations et les acteurs culturels locaux à la mise en oeuvre du projet. » Il misera aussi sur la « construction de partenariats avec les établissements culturels (bibliothèques, musées, conservatoires, etc.), les associations d’éducation populaire, sportives et culturelles, les sites naturels (parcs, jardins et fermes pédagogiques). »
Par ailleurs, les collectivités signataires d’un Plan mercredi bénéficieront d’aides financières et d’un accompagnement de l’Etat. Un site, planmercredi.education.gouv.fr, ouvrira ses portes en juillet pour les aider si elles souhaitent mettre en place un Plan mercredi.

Un lien scolaire/périscolaire affirmé

Le Plan Mercredi devra s’appuyer, indique le ministère, sur une collaboration équipe enseignante/équipe d’animation des activités périscolaires. Une mutualisation des locaux sera également envisagée.

Pour les familles, une gratuité ou tarification progressive sera proposée, et l’inclusion des élèves en situation de handicap sera un axe essentiel.

Satisfaction et réserves

Le RFVE (Réseau français des villes éducatrices), l’ANDEV (Association nationale des directeurs Éducation des Villes), la fédération nationale des Francas (Fédération nationale laïque de structures et d’activités éducatives, sociales et culturelles) et la Ligue de l’Enseignement ont réagi dans un communiqué commun, affirmant être satisfaits que « l’Etat soit à l’initiative d’une nouvelle démarche de développement de la qualité de l’action éducative locale passant par l’organisation d’accueils de loisirs le mercredi et leur inscription dans un projet éducatif territorial. » Dans leur communiqué, ces organismes alertent cependant sur le fait que le projet ne sera viable que s’il repose sur la construction « d’un contenu robuste et d’une bonne articulation entre les acteurs ». Pour eux en effet, « ce plan ne peut pas se résumer à un financement supplémentaire. »Il faudra par ailleurs veiller « au taux d’encadrement » des enfants, aux qualifications des animateurs et à l’engagement de l’Etat « sur la base de la Charte Qualité ». Enfin, ils soulignent que l’annonce tardive de ce plan ne facilite pas sa mise en oeuvre pour la rentrée de septembre prochain.

Article publié le 20 juin, mis à jour à 11h15

1 commentaire sur "Jean-Michel Blanquer lance son Plan mercredi"

  1. Philippe VANROOSE  23 juin 2018 à 10 h 28 min

    Une belle opportunité pour le sport scolaire (USEP).Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous