Education : 58 % des Français satisfaits de l’action de Jean-Michel Blanquer

Selon un sondage, un peu plus de la moitié des Français se disent satisfaits de l’action de Jean-Michel Blanquer à l’Education nationale

ministre de l'éducation nationale

Jean-Michel Blanquer – Source : Facebook

Si un sondage publié en début d’année le désignait « ministre de l’Education le plus populaire de ces 15 dernières années », Jean-Michel Blanquer ne fait pas encore consensus. Selon une étude Ifop pour le JDD (1), 58 % des Français se disent satisfaits de son action au ministère de l’Education nationale, soit 2 points de plus qu’en octobre 2017.

Si plus de la moitié des sondés approuvent l’action du ministre, seuls 28 % estiment que la situation en matière d’éducation s’est améliorée depuis son arrivée au gouvernement. 40 % pensent qu’elle n’a pas changé et 32 % qu’elle s’est dégradée.

Pourtant, comme l’avait déjà prouvé une étude Yougov publiée en septembre 2017, les Français plébiscitent de manière générale les mesures de Jean-Michel Blanquer. Ainsi, d’après le sondage Ifop, la mise à disposition d’un temps d’étude pour faire ses devoirs au collège remporte l’adhésion de 92 % des Français. Jean-Michel Blanquer a mis en œuvre cette mesure à la rentrée 2017 dans le cadre du dispositif Devoirs faits.

La réduction du nombre d’élèves de CP et CE1 des écoles défavorisées, également mise en place par le ministre l’année dernière, est plébiscitée par 85 % des sondés. 78 % sont favorables à la réforme du baccalauréat, incluant davantage de contrôle continu et de passerelles avec l’enseignement supérieur.

Egalement interrogés sur la réduction de la durée des vacances d’été de 8 à 6 semaines, les Français s’y sont montré favorables à 62 %, contre 57 % en décembre 2017. Depuis des années, la durée des vacances scolaires d’été fait débat dans l’Education nationale, sans qu’aucun ministre ne s’y soit encore attaqué.

Note(s) :
  • (1) sondage mené auprès d'un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 16 au 17 mai 2018

5 commentaires sur "Education : 58 % des Français satisfaits de l’action de Jean-Michel Blanquer"

  1. Candide  25 mai 2018 à 15 h 07 min

    C est quoi ce sondage qui fait de quelques réponses isolées (ex. Qui peut être contre la réduction des effectifs ??) un sondage sur le ministre ?? Bon est habitué mais quand même ça va commencer à se voir…)Signaler un abus

    Répondre
  2. Anthony  25 mai 2018 à 22 h 36 min

    Blanquer est surtout soutenu par des gens qui n’ont pas/plus affaire au système éducatif (notamment des retraités), qui ne voient donc pas réellement les conséquences de sa politique mais qui se laissent flatter par son discours rétrograde sur certains aspects…Signaler un abus

    Répondre
    • B.A.Jazet  31 mai 2018 à 20 h 24 min

      Pas d’accord ! Pourquoi les retraités ? D’après quels chiffres ? Nous connaissons tous des profs « normaux » qui sont contents de BLANQUER. Vous êtes aigri, mais reconnaissez qu’après 4 ministres nullissimes de CHATEL à NVB, BLANQUER a, lui, une vraie carrure et l’esprit clair. Et puis, moi, retraité, j’ai suffisamment d’expérience (plus de 40 ans d’enseignement) et de bon sens ARGUMENTÉ pour avoir une opinion sérieuse.
      Que vaut ce racisme calamiteux qui cherche à exclure une partie de l’opinion publique quand ça vous arrange ?
      Allons-y, excluons les plus de 52 ans, les moins de 32, les amateurs de Bourgogne, les adorateurs du Saint Dieu Volant des Spaghettis, les propriétaires de Ford et de Citroën, les scientifiques, les golfeurs, les roux, etc. ; on aura ainsi une chance d’obtenir une opinion publique qui convienne enfin à votre Haute Noblesse.
      En un mot, « who do you think you are ? » …Signaler un abus

      Répondre
  3. B.A.Jazet  31 mai 2018 à 20 h 09 min

    Que voulez-vous ! Nous avons enfin un vrai ministre au cursus impeccable (contrairement à NVB, dont le CV était une baudruche vide gonflée par des cooptations incompréhensibles), qui sait ce qu’il veut, qui a l’esprit clair, qui ne fait pas ouvertement de mamours à d’improbables lobbys pédagogistes ou syndicaux, qui n’est pas là pour régler des comptes (comme Allègre) …
    Après NVB, Hamon, Peillon et Chatel, c’est un peu comme lorsqu’un prof ferme, calme, lumineux et efficace succède à des nuls qui ne dominent pas même leur matière.Signaler un abus

    Répondre
  4. Benjamin  1 juin 2018 à 17 h 27 min

    Je suis prof. Et je n’ai pas d’opinions négatives sur lui. J’ai lu ses bouquins, j’y trouve même des choses intéressantes. Après ceux qui s’en plaignent et qui le disent sont issus d’un camps où si le ministre n’est pas de la Vraie Gauche, qu’importe ce qu’il propose, c’est le Mal. Et également les constructivistes qui donnent le là depuis 40 ans dans l’Education nationale.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous