Atelier Canopé : « Apprendre l’allemand en chantant ! »

A l’occasion du mois de l’Europe, le Canopé de Strasbourg proposera le 31 mai l’atelier « Apprendre l’allemand en chantant ». Jeanne Claverie, médiatrice ressources et services au Canopé et Bernadette Gall, professeur d’allemand et animatrice de l’atelier, nous le présentent.

Logo Fantastikinder

Logo Fantastikinder

L’Atelier Canopé 67 organisera le 31 mai 2018 l’atelier « Apprendre l’allemand en chantant ». En quoi consiste –t-il ?

Jeanne Claverie : En tant qu’opérateur public du ministère de l’Éducation nationale, Réseau Canopé participe activement à la transformation des apprentissages et accompagne pleinement ceux qui la vivent au quotidien. Il propose un ensemble de ressources et de services innovants à destination de l’ensemble de la communauté éducative au sein de ses Ateliers Canopé, répartis sur tout le territoire. Chaque Atelier Canopé est un espace ouvert qui se veut un lieu d’échanges entre acteurs du monde éducatif. L’atelier « Apprendre l’allemand en chantant » entre dans le cadre des rendez-vous gratuits et ouverts à tous pendant lesquels on invite une personne à témoigner,  présenter des expérimentations, des scénarios pédagogiques ou des projets innovants en mode collaboratif.

Comment vous est venue l’idée de créer un tel atelier ?

JC: Nous organisons de nombreux rendez-vous sur ce format court. Le même mois, il y a par exemple un atelier pour découvrir en quoi consistent les projets Erasmus+ et pourquoi ces projets permettent d’innover dans sa pratique pédagogique. En tant que médiatrice ressources et services en charge des projets culturels et transfrontaliers, j’essaie de mettre en avant les projets linguistiques qui s’appuient sur l’art et la culture comme vecteur d’apprentissage. Nous souhaitions également profiter du mois de l’Europe pour mettre en avant des projets transfrontaliers et nous avons donc proposé à une enseignante d’allemand, Bernadette Gall, particulièrement dynamique dans le domaine des arts et de la culture de venir présenter l’une de ses actions « Les Enfantastiques – Die Fantastikinder ».

Qu’est-ce que les Fantastikinder ?

Bernadette Gall : Die Fantastikinder, c’est la version allemande du projet « Les Enfantastiques », projet de chansons pour enfants, mené depuis 2003 par Monsieur Nô. Ce musicien (chanteur, auteur, compositeur) sillonne les écoles de France (quelquefois de Belgique) et propose aux élèves et à leurs enseignants des ateliers de « chansons en création », dont les plus belles réalisations sont enregistrées par des chorales d’enfants, appelées « les Enfantastiques ». De ces sessions d’écriture collaborative sont nés dix albums véhiculant un message citoyen, éco-responsable, humaniste, optimiste. En 2010, un album en langue anglaise reprenant les « tubes » a été enregistré, ouvrant ainsi la voie à des projets d’adaptation en d’autres langues, l’espagnol, puis l’allemand dès 2015… Un album sera intégralement enregistré, avec 17 chansons, d’ici Noël 2018, par des élèves français et allemands.

Que font concrètement les enseignants lors de l’atelier ?

M Nô et les élèves

M Nô et les élèves

JC: Il s’agit avant tout d’un échange de bonnes pratiques et d’un partage d’expérience. Ainsi l’intervenante va présenter de façon concrète son projet « Les Enfantastiques – Die Fantastikinder » pour engager ensuite un dialogue avec les personnes présentes. Un médiateur joue le rôle d’animateur pour guider la réflexion et aider à aller plus loin. On souhaite que chaque personne ayant participé à l’atelier reparte avec des idées ou des clés pour se lancer elle aussi dans un projet original.

BG : L’atelier est une simple présentation d’un projet mené avec mes élèves. L’historique du projet (photos, extraits vidéo, textes) est présenté aux enseignants. Ces derniers découvriront simplement les premières chansons des Fantastikinder. Aucun enregistrement n’est prévu ! Ils verront également comment à leur niveau (1er et 2e degré), ils pourront donner suite à ce projet en faisant chanter leurs élèves de façon à réaliser des productions finales inédites, ambitieuse, motivantes, stimulantes, tant pour l’élève que pour le professeur. L’an prochain, les enseignants alsaciens auront la possibilité de faire chanter le répertoire Enfantastiques, de s’approprier les chansons et d’envisager de constituer dans leur établissement une chorale franco-allemande, avec le soutien de la DARILVMAERI (délégation académique aux relations internationales et aux langues vivantes/Mission Académique aux Enseignements Régionaux et Internationaux).

S’adresse-t-il uniquement aux enseignants d’allemand ?

JC : Non, pas forcément. Toute personne intéressée est la bienvenue, il peut s’agir de professeurs des écoles, d’enseignants de langues vivantes, d’intervenants dans un périscolaire… Les parents sont aussi très souvent intéressés, car ils sont en recherche de ressources pour aborder la culture et la langue allemande avec leurs enfants. D’ailleurs, Réseau Canopé propose des jeux en ligne pour les familles désireuses de prolonger les apprentissages des enfants à la maison.

Si des enseignants sont intéressés, comment y participer ?

JC: Il faut créer un compte sur le site Réseau Canopé, puis s’inscrire à la page « Apprendre l’allemand en chantant ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous