PIRLS 2016 : le niveau des écoliers en lecture continue de baisser

Les élèves français de CM1 sont sous la moyenne internationale en compréhension de lecture. Jean-Michel Blanquer a réagi en instaurant une dictée quotidienne en primaire.

collégienne avec livre

© Sergey Nivens – Fotolia

Le niveau des écoliers français continue de baisser en lecture, selon l’étude internationale PIRLS (Programme international de recherche en lecture scolaire), qui compare, depuis 2001, les systèmes éducatifs de 50 pays. La France tombe à la 34e place d’un classement de 50 pays, en compréhension de lecture, et est le seul pays européen à régresser en 15 ans, avec les Pays-Bas. Avec 511 points, elle se situe juste au dessus de la moyenne (500), mais se situe derrière le l’Espagne (528), l’Allemagne (537), l’Italie (548), ou encore l’Angleterre.

PIRLS mesure, tout les 5 ans, les capacités à comprendre et à utiliser le langage écrit. Selon l’étude, les élèves français enregistrent de bons résultats dans le domaine du « prélévement des informations explicites » et des « inférences directes », avec 9 points au dessus de la moyenne… mais ils sont 10 points en dessous quand il s’agit d’interpréter ce qu’ils ont lu.

-14 points en 15 ans

En 2011, lors de la précédente étude PIRLS, les écoliers français de CM1 montraient déjà de faibles performances en lecture. Avec un score de 520 points, la France se situait au delà de la moyenne internationale (500 points), mais en deçà de la moyenne européenne (534 points).

Toutefois, comparées aux résultats de PIRLS 2001 et 2006 (les scores de la France étaient de 525 et 522), les performances globales restaient « relativement stables », selon la DEPP (direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance de l’Education nationale). D’où l’impression d’une véritable chute des résultats à la lecture de PIRLS 2016 – la France ayant perdu 14 points en 15 ans.

élève lisant un livre

© S.Kobold – Fotolia

Une « mobilisation » pour la lecture et une dictée quotidienne

Au sommet du classement de PIRLS 2016, on retrouve la Russie (581 points) et Singapour (576), où un élève sur quatre atteint le niveau « avancé » (le plus élevé de l’étude) en compréhension de lecture. En France, seul un élève sur 25 atteint cette catégorie.

En réaction à la diffusion des résultats de PIRLS, Jean-Michel Blanquer a tenu une conférence de presse ce midi. Il a réaffirmé son « plan » pour redresser la barre face à ces résultats qu’il juge « très insatisfaisants » et « préoccupants » : le ministre de l’Education nationale souhaite ainsi dédoubler les classes de CP et de CE1, d’abord en REP et REP+, puis dans toutes les écoles publiques ; développer la méthode syllabique ; mettre en place des évaluations en CP et en CE1 ; et travailler avec le ministère de la culture pour  » susciter l’envie de lire chez les enfants », notamment en proposant des livres, chaque année, aux élèves.

De nouvelles mesures sont à noter. D’abord, les élèves auront désormais une dictée par jour en primaire, afin d’assurer un « enseignement systématique et rigoureux de la grammaire et du vocabulaire pour une orthographe solide ». Au collège, ensuite, les 6e ayant eu des résultats « insuffisants » lors des évaluations de novembre, suivront deux heures hebdomadaires d’accompagnement personnalisé, dédiées à la compréhension de l’écrit.

Enfin, pour que la maternelle soit « une école du langage », Jean-Michel Blanquer annonce la tenue d’une « grande conférence » sur le sujet en mars 2018.

1 commentaire sur "PIRLS 2016 : le niveau des écoliers en lecture continue de baisser"

  1. Dominique Besnard2  8 décembre 2017 à 14 h 38 min

    C’est sympa tous ces avis : sur quoi sont-ils basés ?
    Où peut-on trouver les lectures et les questions posées aux enfants pour que nous nous fassions par nous-mêmes une idée de la difficulté de ce qui leur est demandé ? De ce qu’ils savent et de ce qui leur pose problème ?Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous