Prix de l’initiative laïque : l’Arbre à défis, pour parler laïcité avec les enfants « sur un mode apaisé »

Le jeu "L'Arbre à défis", conçu par l'association Enquête, a reçu le Prix de l'initiative laïque 2017. Présentation avec Marine Quenin, fondatrice de l'association.

l'arbre à défis, association enquête

Pouvez-vous présenter votre association et ses activités ?

Depuis 2010, l’association Enquête aspire à développer l’enseignement des faits religieux, pour une éducation à la laïcité, auprès des jeunes au sens large. Nous avons l’objectif d’évoquer ces questions de religion et de laïcité sur un mode apaisé, dans un environnement qui ne l’est pas vraiment, et de donner corps à ce que Régis Debray appelait une laïcité d’intelligence. C’est-à-dire aborder cette notion par le positif.

Quand on fait un quizz auprès des enfants, ils nous disent souvent «la laïcité, c’est ce qui m’empêche de venir à l’école avec des symboles religieux ». Nous voulons leur faire comprendre que la laïcité leur apporte aussi en termes de liberté de conscience, de liberté de culte, d’égalité de traitement. Et, au-delà de cette compréhension théorique, nous visons une compréhension pratique quotidienne : Qu’est-ce que que ça veut dire quand je suis assis à côté d’un copain qui ne croit pas la même chose que moi ?

Comment intervenez-vous auprès des jeunes ?

Nous intervenons par trois grands biais : d’abord la création d’outils, qu’on utilise en direct ou qu’on transmet aux éducateurs. Par exemple, l’Arbre à défis, qui a reçu le Prix de l’initiative laïque, ou le pack de fiches pédagogiques Vinz et Lou.

Nous dispensons également des formations, pour rassurer et outiller les professionnels, afin qu’ils puissent s’emparer de ce sujet dans le cadre de leur fonction. Nous savons que le sujet peut faire peur. Nous intervenons par exemple en ESPE ou dans certains plans académiques de formation. Enfin, nous faisons de la recherche, parce qu’il y a très peu de données sur ce qui se passe en classe autour de ces questions.

Pouvez-vous nous parler plus précisément de l’Arbre à défis ?

Il s’agit d’un jeu, conçu en cohérence avec les programmes, où les enfants sont regroupés par équipes, et doivent, via des défis, faire deviner des choses au reste de la classe. Il y a des séquences pédagogiques associées, on va travailler par exemple dans un premier temps sur des questions de vocabulaire : monothéisme, athéisme, polythéisme… C’est à la fois un jeu collaboratif, parce que l’objectif est pour la classe toute entière de construire un arbre, et compétitif, parce que les enfants sont par équipe et transforment les points gagnés en pièces de l’arbre, à la couleur de leur équipe.

Ce jeu a reçu le Prix de l’initiative laïque 2017. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

D’abord une grande satisfaction et une grande fierté, car nous y candidatons depuis longtemps. Le fait de le remporter cette année est une reconnaissance de notre travail et une certaine légitimation de la part d’acteurs qui sont en lien avec le monde enseignant. C’est aussi la reconnaissance d’un choix particulier, celui d’aborder la question de l’éducation à la laïcité par une articulation avec l’enseignement des faits religieux.

Pourquoi, selon vous, est-il important d’aborder cette question de laïcité avec les jeunes aujourd’hui ?

Parce qu’on en parle beaucoup, mais de façon peu concrète et qu’elle est finalement peu comprise par les enfants. Il est important de ne pas en faire uniquement une injonction, mais quelque chose qui est compris, qui est vécu. Par exemple, comprendre qu’on est porteur d’une conviction, qu’elle est peut-être très importante, mais qu’elle n’est pas démontrable, et que je ne pourrai jamais convaincre le copain en face si je suis croyante et qu’il est athée. Mais se dire que, tout en n’étant pas d’accord -ce qui n’est pas grave- on peut être assis à côté l’un de l’autre sans se mettre en danger, et avoir des choses à se raconter car on a des points communs au-delà de ça. Il est important de revenir à une conception positive de la laïcité.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous