Les rythmes scolaires ne sont pas responsables de la fatigue des enfants (étude)

Selon une étude, le retour à la semaine de 4,5 jours n'a pas accru la fatigue des enfants.

écolier qui dort

gpointstudio – Shutterstock

Najat Vallaud-Belkacem l’a souvent affirmé pour défendre la réforme des rythmes scolaires : le retour à la semaine de 4,5 jours n’est pas responsable de la fatigue des écoliers. Une étude, menée sur 778 enfants (1), et révélée aujourd’hui par le Parisien, semble aller dans son sens.

Pas de difficultés à se lever le matin

Cette étude a été menée en 2016 par des chercheurs des universités de Tours et d’Orléans, pour évaluer les effets de la réforme des rythmes scolaires, sur demande du ministère de l’Education nationale. D’après eux, le retour des cours le mercredi matin et l’introduction d’activités périscolaires n’ont pas contribué à augmenter le niveau de fatigue des écoliers. 80 % des parents affirment que leur enfant n’a pas de difficultés à se lever le matin.

En outre, des chercheurs ont déterminé que l’attention des élèves ne faiblissait pas au cours de la semaine de 4,5 jours. Et les enfants eux-mêmes semblent favorables au dispositif puisque 87 % plébiscitent les activités périscolaires mises en place dans le cadre de la réforme.

Les écrans mis en cause

L’étude révèle en revanche que les écoliers de grande section et de CP dorment en moyenne 15 à 20 minutes de moins qu’il y a 15 ans. Pour un enfant de 5 ans, qui a besoin de dormir 11h30 par nuit, le temps de sommeil moyen constaté les jours d’école n’est que de 10h33.

En cause, le décalage entre les rythmes de la semaine et ceux du week-end, mais aussi la méconnaissance des adultes des besoins de sommeil de leurs enfants. Bien sûr, l’étude pointe également du doigt l’augmentation du temps passé sur les écrans, autre facteur de troubles du sommeil.

Violaine Londe, psychologue spécialiste du sommeil et coordinatrice du réseau Morphée, préconisait ainsi de se couper des écrans 2h minimum avant d’aller dormir, ou du moins, de se procurer des filtres spéciaux pour diminuer l’émission de lumière bleue. Car, selon une étude de l’Académie américaine de pédiatrie, les écrans n’ont pas seulement un impact néfaste sur la qualité du sommeil, mais également sur les apprentissages des jeunes enfants.

Note(s) :
  • (1) issus d'un échantillon représentatif d'écoles

5 commentaires sur "Les rythmes scolaires ne sont pas responsables de la fatigue des enfants (étude)"

  1. Hirel  16 septembre 2017 à 9 h 33 min

    Mais oui et puis quoi encoreSignaler un abus

    Répondre
  2. Quart-temps  16 septembre 2017 à 11 h 31 min

    Il y a les études, et il y a la réalité du terrain. Nos enfants sont couchés à 19h tous les soirs et ne sont pas exposés aux écrans (pas de tv ni de tablettes à la maison). Depuis la semaine à 5 jours ils sont crevés, tombent malades plus fréquemment. Les chronobiologistes ont raison lorsqu’ils affirment qu’un enfant est plus « productif » le matin. Ce qu’ils ont oublié c’est que pour être productif sur le long terme il faut ménager des temps de repos. Le mercredi de repos permettait aux enfants de récupérer et d’aborder efficacement la deuxième partie de semaine. Qui veut voyager loin ménage sa monture dit l’adage.Signaler un abus

    Répondre
  3. Deri  16 septembre 2017 à 16 h 34 min

    Bien-sûr que si .. les 4.5 jours sont fatiguants pour les enfants … le vendredi matin ..dur pour eux … Et le fait de se voir toute la semaine. Cela créait plus de tensions entre les enfants .. la coupure du mercredi est très bien ..beaucoup d’enseignants le disent et le constatent… et tout le monde ne bénéficiait pas de TAP ..donc encore plus garderie… pas terrible non plus !!!Signaler un abus

    Répondre
  4. Sab  19 septembre 2017 à 10 h 13 min

    Suite à cette réforme des petits de moyenne section n’ont plus accès aux couchettes par manque de locaux, auparavant on préparait les enfants à le plus faire la sieste avant l’entrée en CP, maintenant on le fait dès la moyenne section ! c’est super pour un petit dont les parents travaillent, périscolaire à 7h30 et sortie du périscolaire à 17h30 … La solution ? arrêter de bosser temporairement pour le bien être de mes enfants.Signaler un abus

    Répondre
  5. profencolère  21 septembre 2017 à 19 h 09 min

    Alors comment se fait-il que les enfants sont disponibles et reposés le lundi, mardi, mercredi matin… et qu’ensuite, plus rien ne va ? Le jeudi, ils sont très excités et ont du mal à se concentrer sur leurs apprentissages, le vendredi, il y a plus d’accidents dans la cour, de pleurs et impossible d’apprendre quelque chose.
    Ce doit être parce que les parents les laissent aller sur les écrans le mercredi après-midi, le mercredi soir et le jeudi soir ! Voilà l’explication, bon sang mais c’est bien sûr !!
    Plus sérieusement, c’est trop facile de mettre la faute sur les parents et les écrans… La faute en revient à trop de fatigue accumulée car trop de temps à l’école, trop de collectivité, de garderie, de bruit, pas assez de sommeil le matin (2 matinées par semaine au lieu de 3 avant).
    Et pour les enseignants, c’est pareil, j’en sais quelque chose, entre les réunions le soir ou entre midi et deux et les animations pédagogiques le mercredi après-midi ! Vivement le retour à 4 jours pour tous !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous