Corinne Heckmann (OCDE) : « Il faut une collaboration entre les enseignants »

Corinne Heckmann, analyste de l'OCDE, a jugé les récentes réformes mises en place par les ministres de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur lors de la parution du rapport "Regards sur l'éducation".

enseignante

Image d’illustration © Henlisatho – Fotolia

L’OCDE a publié mardi 12 septembre l’édition 2017 de son rapport « Regards sur l’éducation ».  Principal recueil de statistiques nationales comparables mesurant la situation de l’éducation à l’échelle internationale, ce rapport traite de l’environnement d’apprentissage et de l’organisation scolaire. L’organisme en a profité pour donner son avis sur les mesures prises en France par les ministres de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur.

Corrine Heckmann, analyste de l’OCDE, s’est penchée sur le cas des rythmes scolaires. Dans des propos relayés par AEF, elle juge ainsi « dommage » que le choix des communes sur les rythmes scolaires soit fait sur des « critères budgétaires ». Elle assure d’ailleurs que « l’OCDE n’était pas favorable » à la possibilité offerte aux communes de revenir aux quatre jours de cours par semaine.

La réforme du collège « n’est pas la priorité »

Sur le passage à 12 élèves par classe au CP en REP, l’analyste met l’accent sur la « formation pour enseigner à des classes de 12 élèves »  et sur la « collaboration » entre les enseignants afin que la « réforme mise en place soit fructueuse ». Pour elle, deux pays doivent servir d’exemples à la France, la Finlande et le Canada.

Corrine Heckmann juge également que la réforme du collège « n’est pas la priorité » : « Ce n’est pas la priorité de remettre du latin et des classes bilangues au collège ». « Il faut plutôt travailler sur l’accompagnement pédagogique, faire du travail en demi-groupe ».

Enfin, malgré les « efforts du quinquennat précédent », elle estime que « l’amélioration des salaires reste faible » : « C’est un point qui ne change pas ». Elle signale par ailleurs que « le salaire débutant hors prime d’un enseignant français en primaire est pratiquement deux fois inférieur à celui de l’Allemagne ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous