Fumer dans les établissements scolaires sera toujours interdit cette année

Contrairement à ce que le ministre de l'Education nationale avait laissé entrevoir, les élèves n'auront toujours pas le droit de fumer dans l'enceinte des établissements scolaires cette année.

paquet de cigarettes

SpeedKingz – Shutterstock

Le débat fait rage depuis les attentats terroristes de novembre 2015 : faut-il laisser les élèves fumer dans les établissements scolaires pour assurer leur sécurité ? Le Premier ministre Edouard Philippe a tranché : ce sera non.

Pas de retour de la cigarette dans les collèges et lycées

RTL indiquait la semaine dernière que le nouveau ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, envisageait de laisser le choix aux chefs d’établissement : autoriser les élèves à fumer dans des zones spécifiques à l’intérieur du collège ou lycée, ou interdire la cigarette dans l’établissement. Saisi sur la question, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce lundi qu’il n’était pas question de laisser le tabac faire son retour dans les cours de récréation.

« À l’heure où le gouvernement va engager une campagne de lutte contre le tabagisme, et alors que la sécurité aux abords des établissements a été renforcée dans le cadre de la nouvelle posture Vigipirate Attentats, il n’est pas question d’affaiblir le décret du 15 novembre 2006 qui interdit de fumer à l’intérieur des établissements », a ainsi assuré Matignon.

Une décision saluée par les associations

Une décision qui a réjouit les associations de lutte contre le tabagisme, qui s’alarmaient d’une possible autorisation de la cigarette à l’intérieur des collèges et lycées. « Il s’agit d’une renormalisation de l’acte de fumer dans le pire lieu où c’est interdit puisqu’on choisit le lieu de la jeunesse, qui est la cible prioritaire d’une industrie qui est une industrie de mort », affirmait ainsi la semaine dernière Stéphane Loquet, directeur de l’association du Droit des non-fumeurs.

Malgré la loi, depuis les attentats, certains proviseurs laissent les élèves fumer dans une zone de la cour, pour éviter qu’ils se regroupent devant l’établissement et deviennent une cible. « Le rassemblement de lycéens, massivement, sur un trottoir, c’est faire porter un risque extrêmement élevé et très certainement plus élevé que la consommation de tabac », expliquait ainsi en février 2016 Michel Richard, secrétaire général adjoint du SNPDEN. Le syndicat avait demandé au gouvernement la levée temporaire de l’interdiction de fumer dans l’enceinte des établissements, qui s’était soldée par un refus.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous