APB : Une procédure complémentaire pour les 65 000 candidats en attente

Le ministère de l'Enseignement supérieur a indiqué l'ouverture d'une procédure complémentaire pour les 65 000 bacheliers toujours sans proposition pour la rentrée. 

Amphithéâtre université

Amphithéâtre université © Danielle Bonardelle – Fotolia.com

Le ministère de l’Enseignement supérieur a indiqué dans un communiqué de presse le vendredi 21 juillet que plus de 65 000 bacheliers inscrits à Admission Post-Bac n’avaient toujours pas de proposition pour la rentrée. Sur ces 65 431 candidats, 38 780 n’ont « aucune proposition sur les vœux formulés par APB » et 26 651 ont postulé « uniquement dans des filières sélectives pour lesquelles leur candidature n’a pas été retenue ».

Les candidats sans formation ont désormais accès à une procédure complémentaire (pdf) dont les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 25 septembre. « 187 000 places dans l’enseignement supérieur en France y sont disponibles », indique le ministère.

« Nous sommes nombreux sur le carreau »

Dans cette procédure, « les candidats peuvent formuler jusqu’à 12 vœux, sans avoir à les classer comme lors de la procédure normale ». Elle concerne les bacheliers qui n’ont pas trouvé de formation lors de la phase précédente, mais aussi ceux qui l’ont abandonné en cours de route ou qui ne sont pas inscrits sur la plate-forme.

Certains étudiants, reçus au baccalauréat, ont ainsi été refusés dans les filières qui les intéressaient. « Les facs françaises débordent, 40 000 étudiants en plus par an, une hausse qui devrait perdurer jusqu’en 2022 », estime le journaliste de LCI, Renaud Pila, sur Twitter.

C’est notamment le cas de Tancrède, titulaire d’une mention assez bien avec 13 de moyenne générale. Le jeune homme a expliqué sa situation dans une tribune envoyée aux médias le 14 juillet : « J’attendais avec angoisse les résultats de l’ultime vague d’affectation d’APB. Et le couperet est tombé : rien, aucune université pour me prendre, même pas Nanterre, ma fac de secteur », peut-on lire sur L’Express.

« Nous sommes nombreux à être restés sur le carreau, à avoir fait confiance à notre système éducatif et à l’égalité des chances […] Je vais sans doute, comme beaucoup de Français, tenter de partir faire mes études secondaires à l’étranger et peut-être ne reviendrai-je pas », conclut-il.

3 commentaires sur "APB : Une procédure complémentaire pour les 65 000 candidats en attente"

  1. parents en colère  27 juillet 2017 à 10 h 55 min

    Même avec la procédure complémentaire (PC), c’est un désastre ! Mon fils a essayé de s’inscrire aux IUT de Rodez – Calais – Limoges en informatique (alors qu’il habite dans le 94 et en attente sur 4 IUT de la région prasienne), il a eu la bonne surprise de lire que ces IUT ne sont pas ouverts à la PC pour sa formation, ect… On en reste baba et bouche bée !Signaler un abus

    Répondre
  2. Dean Corso  18 août 2017 à 13 h 05 min

    Mais quelle honte cette société qui renvoie à des jeunes qui ont travaillé et qui ont été reçus au bac l’idée qu’ ils n’ont de place nulle part. Depuis l’école primaire, on a fait croire à ces jeunes qu’il fallait aller au collège puis au lycée puis à l’université. Ils ont suivi la parole des adultes, ils ont travaillé, pour certains merveilleusement bien, avec sérieux, et on se réfugie derrière un logiciel inadapté comme APB pour leur dire aujourd’hui
    :
    Pas notre problème! débrouillez vous! on s’en moque!
    Mais quelle honte! quelle honte!Signaler un abus

    Répondre
  3. pierre  20 août 2017 à 15 h 32 min

    Voila comment décrédibiliser et ridiculiser les profs et les parents qui disent: travaillez bien et vous serez reconnus.
    A.P.B. c’est tout le contraire: que vous ayez bien ou moins bien travaillé n’a aucune importance. Votre avenir appartient à un tirage au sort complétement arbitraire.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous