Les vacances des profs : ils nous en parlent

Que font les enseignants durant les grandes vacances ? Témoignages.

 

Pascale, enseignante d’espagnol en collège dans l’académie de Toulouse :

« Les vacances d’été débutent toujours par un rangement de mon bureau. Pendant quelques jours, je trie, je range, je classe, je recycle les documents de travail qui s’y sont accumulés pendant 9 mois. Une fois cette étape finie je me projette vers l’année à venir et commence alors à préparer mes cours de l’année suivante. J’en profite aussi pour tester les outils numériques que j’ai vus en formation ou dont j’ai entendu parler sans avoir le temps de les manipuler. Je me connecte à la plateforme eTwinning afin d’y trouver des partenaires pour de nouveaux projets pédagogiques. En parallèle, je garde toujours un œil sur Twitter qui nourrit ma curiosité et mes inquiétudes pédagogiques au quotidien. Enfin, lorsque fin août arrive, je me rends dans les Pyrénées pour assister à Ludovia, l’université d’été du numérique éducatif. C’est le meilleur moyen que je connaisse pour démarrer une nouvelle année avec les batteries rechargées. »

Une pincée d’Italie, un soupçon de sport et une bonne dose de plaisirs normands

Céline, professeure documentaliste en lycée dans l’académie de Caen :

« Après une année bien chargée vient le temps des vacances. Place désormais aux découvertes en tous genres, aux petits plaisirs simples qui vont créer de beaux souvenirs. Point de travail. Les vacances sont … des pures vacances pour le cerveau, la montre est déposée dans son coffret ! Au menu de l’été : une pincée d’Italie avec ma meilleure amie, une bonne dose de plaisirs normands en famille avec châteaux de sable et retour en enfance, un soupçon de sport, une valise de livres à dévorer (livres adaptés aux lieux que je vais visiter), deux escapades européennes et normalement… le 28 août, je pourrais être satisfaite de mon bel été. »

Lydie, professeure des écoles dans l’académie de Créteil :

« Nous ne partons que 15 jours au bord de l’océan et enchaînons avec un week-end à Strasbourg. Sinon, beaucoup de lectures, des visites d’expos ou de musées, du jardinage, du vélo, de la piscine. Pendant l’été, je profite aussi des amis que l’on ne voit qu’en coup de vent hors vacances. Détente chez soi aussi, visites médicales pour mes douleurs neuropathiques et soins fin août en réadaptation physique. Et bien sûr, se reposer et dormir ! »

Lire, manger et dormir !

Romain, enseignant de lettres classiques en collège dans l’académie de Paris et président de l’APLettres :

« Enfin du temps pour lire, faire vibrer les vers de Racine ou d’Horace, voyager au long cours dans un Balzac ou un Barbey d’Aurevilly ! Se hâter aux expositions dont la clôture est proche, « Jardins » au Grand Palais, « France-Allemagne(s) 1870-1871 » au Musée de l’Armée, avant de partir dans le Triève, cher à Giono, marcher dans les effluves d’humus et de végétation, lire (encore), manger (beaucoup) et… dormir (enfin) ! Le professeur a les vacances, mais pas les émoluments : l’été sera très parisien. Mais Paris l’été ! Les terrasses, bruyantes de peuple et de rires, le soir rue Oberkampf ou Damrémont : rencontres, palabres, danses, jusqu’au petit matin, jusqu’au bout de l’été. »

Les vacances me laissent du temps libre pour préparer à mes élèves de jolies surprises

Marie-Anne, enseignante d’économie-gestion en lycée pro dans l’académie de Poitiers :

« Je tiens à préparer au maximum ma rentrée au mois de juillet. Chaque année, en lycée professionnel, nous avons de nouveaux pôles et/ou de nouvelles classes, de nouveaux diplômes aussi car beaucoup de bacs professionnels sont actuellement en rénovation. L’an dernier, mes vacances avaient été consacrées à la préparation d’un projet qui me tenait à cœur : la chasse au trésor en économie droit. Cette année, je souhaite poursuivre l’aventure avec mes élèves de seconde que j’aurais grand plaisir à retrouver l’an prochain en première dans un jeu sérieux : “je crée mon entreprise”. Ce sera donc un mois de juillet studieux. Je ne vais pas travailler d’arrache-pied tous les jours mais je ne passerai pas une journée du mois de juillet sans mettre quelques petites choses au point, sans mettre à jour mon blog, sans modifier encore et toujours des cours, etc…. Au mois d’août, cela sera sûrement un peu plus “farniente” mais avec tout de même quelques lectures non faites et conseillées pour les enseignants. A partir du 20 août, je reprends mes cahiers, mes crayons, ma tablette car il me tarde de retrouver ou de découvrir mes élèves. En fait, quand on est prof, on ne lâche jamais totalement prise ! Quel que soit le moment dans l’année, j’ai toujours à l’esprit que j’ai envie de donner le meilleur à mes élèves et que cela ne peut passer que par un gros travail de préparation. De ce fait, les vacances me laissent du temps libre suffisamment pour leur préparer de jolies surprises pour la rentrée qu’il me tarde déjà de tester ! »

Mon métier s’immisce dans mes vacances au point d’avoir du mal à vraiment décrocher

Nicolas, enseignant d’éducation musicale en collège dans l’académie de Toulouse :

« Mes premiers jours de vacances seront consacrés à ma famille. Jouer avec mes enfants, passer du temps avec madame, organiser les vacances… Je reprends en effet le 21 août, avec un salon de l’éducation (Ludovia). Non obligatoire, c’est vrai, mais un coup de boost pour partir sur de bonnes bases dès la rentrée. Changeant d’établissement, il me faut concevoir de nouveaux EPI (projets interdisciplinaires) avec mes nouveaux collègues, donc autant de nouveaux cours et de nouvelles séquences. Une année de changement de présidence, donc de ministre emmenant avec lui son lot de surprises comme une « rentrée en musique » qu’il va falloir préparer…sans élèves. Et puis, je suis en train de préparer le CAFFA, il va falloir pondre un mémoire, une belle occupation estivale n’est-il pas ? Geek invétéré, j’ai aussi quelques trois mois de retard de lecture sur mon magazine de geek que j’espère pouvoir rattraper. J’espère visionner quelques séries en VOD et faire chauffer les lampes d’un ampli guitare que j’ai acheté et allumé…une fois dans l’année. De longs passages sur le net seront de la partie pour construire de nouvelles compétences, découvrir de nouvelles applications en compagnie de ma team #edmus sur Twitter. J’ai aussi une liste de tutoriels et capsules vidéo à réaliser pour mes collègues et mes élèves. En réalité, je me rends compte que mon métier s’immisce dans mes vacances au point d’avoir du mal à vraiment décrocher… »

2 commentaires sur "Les vacances des profs : ils nous en parlent"

  1. landry  21 juillet 2017 à 13 h 59 min

    prof des écoles, je prépare ma rentrée suivante pendant la moitié des vacances scolairesSignaler un abus

    Répondre
  2. Dean corso  30 juillet 2017 à 21 h 37 min

    Les enseignants ne prennent pas de vacances. Ils y voyent une oisiveté insupportable, exactement ce qu’ils reprochent toute l’année à tous ceux qui ne fonctionnent pas comme eux , les parents d’élèves, les amis qui ne sont pas profs , les eleves etc etcSignaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous