Bac 2017 : taux de réussite en baisse dans toutes les filières

Le ministère de l'Education nationale a publié les taux de réussite du baccalauréat 2017 après la session de juin.

réussite examen

© micromonkey – Fotolia

A l’issue de la session de juin, 87,9 % des candidats au baccalauréat 2017 ont obtenu leur diplôme, indique ce mardi le ministère de l’Education nationale. C’est 0,6 point de moins qu’en 2016, et toutes les filières ont vu cette année leur taux de réussite baisser. Selon le Huffington Post, il s’agit tout de même du « deuxième meilleur taux de réussite jamais atteint ».

Taux de réussite en baisse dans toutes les filières

Le taux de réussite global dans les filières générales s’élève à 90,7 %, soit 0,7 point de moins qu’en 2016. C’est le bac ES qui enregistre la plus forte chute, avec une réussite de 89 %, soit 2,1 points de moins qu’en 2016. La série L affiche un taux de réussite de 90,6 % avec une baisse de 0,6 point, tandis qu’en S, le taux de réussite progresse légèrement (+0,2 point), avec 91,8 %.

Au bac techno, le taux de réussite global est de 90,5 %, soit 0,2 point de moins qu’en 2016. En STI2D, 91,6 % des candidats ont obtenu leur bac (-0,3 point), en ST2S, 92,1 % (-0,2 point) et en STMG 89 % (-0,2 point).

Au bac pro, le taux de réussite s’élève à 81,5 %, soit 0,7 point de moins qu’en 2016.

Les Diane, championnes du baccalauréat 2017

Le sociologue Baptiste Coulmont a également publié l’édition 2017 de son étude « Prénom et mention », qui étudie la fréquence des mentions en fonction du prénom du candidat. A l’issue de la session de juin, 47,5 % des candidats ont obtenu une mention, souligne la Depp. Les Diane se détachent du lot : près de 25 % d’entre elles ont obtenu une mention Très bien. Plus de 20 % des Adèle, Alix, ou encore Théophile l’ont également décrochée, contre seulement 5 % environ des Cassandra, Anissa et Anthony.

Bien sûr, souligne Baptiste Coulmont, « si toutes les Juliette s’étaient prénommées Myrtille, Prune ou Banane, elles auraient eu les mêmes résultats ». Le résultat n’est pas lié au prénom lui-même, mais ce dernier peut être interprété comme « un indicateur (faible et flou, certes) d’origine sociale ».

Source(s) :
  • ministère de l'Education nationale

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous