Première sortie de la ministre de la Culture, à La Villette autour de l’éducation artistique

logo AFP

Françoise Nyssen, pour sa première sortie comme ministre de la Culture, a choisi vendredi le Parc de la Villette à Paris où elle a mis l’accent sur l’accès à la culture et sur l’éducation artistique dés le plus jeune âge.

La ministre a visité « Little Villette », qui propose des ateliers aux enfants. Celle qui était jusqu’à mercredi la présidente des éditions Actes Sud a observé un atelier de fabrication de pain, un cours de danse africaine pour des adolescents et a croisé des tout petits avec qui elle a discuté des vers de terre et des coccinelles.

Après une visite de la Grande Halle où se tient l’exposition « Afriques Capitales », la ministre devait rencontrer les responsables des grands établissements publics installés dans le parc (Philharmonie, Conservatoire de Paris, etc.).

« Si je suis ici aujourd’hui c’est parce que le gouvernement a vraiment envie de travailler sur l’accès à la culture, l’ouvrir, qu’il y ait une osmose entre l’éducation et la culture. L’éducation artistique à l’école me paraît un axe majeur et fondamental », a-t-elle dit aux quelques journalistes présents.

« On vient de démarrer une petite collection dans la maison d’édition Actes Sud qui s’appelle +Je passe à l’acte+. En tant que ministre, je passe à l’acte, je viens rencontrer les enfants, les publics, là où se passent des actions qui correspondent à cette idée qu’on voudrait amplifier », a -t-elle expliqué.

« Tous les enfants naissent avec des neurones et un cerveau bien fait, après c’est la façon dont on le nourrit qui permettra d’en faire des adultes responsables. J’ai un grand credo là dessus et je pense que c’est aussi pour ça qu’on m’a demandé de prendre en charge cette responsabilité dont je suis très fière », a expliqué Mme Nyssen.

Interrogée sur l’ouverture des bibliothèques le soir et les week-ends mentionnée dans le programme du président Emmanuel Macron, elle a jugé que c’était « une mesure primordiale ».

La ministre a précisé que la Communication, qui ne fait pas partie de son titre officiel (« ministre de la Culture ») faisait bien partie du périmètre du ministère.

« Ce sera précisé dans le décret d’attribution », a ajouté son directeur de cabinet Marc Schwartz.

Énarque, ancien directeur financier puis directeur général adjoint de France Télévisions, Marc Schwartz avait été chargé fin 2014 de préparer la feuille de route stratégique du groupe France Télévisions pour 2015-2020.

Il a dirigé plusieurs missions de médiation, sur le conflit entre Google et les éditeurs de presse (qui a abouti à un accord) et sur le streaming dans la musique.

Médiateur du livre depuis juillet 2016, il était coordinateur du programme culture et médias auprès d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous