Suspicion d’intoxication alimentaire dans une école de banlieue parisienne

logo AFP

Une quarantaine d’écoliers du Val-d’Oise, dans la banlieue nord de Paris, a été prise jeudi après-midi de maux de ventre sans gravité après avoir mangé à la cantine, laissant soupçonner une intoxication alimentaire, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Quarante et un enfant au total, âgés de 8 à 11 ans, et scolarisés à Cormeilles-en-Parisis, « ont été pris de maux de ventre, diarrhées ou vomissements » en début d’après-midi, a indiqué la préfecture dans un communiqué.

« Au vu des premiers éléments, une toxi-infection alimentaire collective (TIAC) est suspectée » mais « aucun enfant ne présente de symptômes de gravité », a-t-elle ajouté.

Tous les enfants concernés ont été pris en charge par les secours. Vingt-cinq d’entre eux ont été hospitalisés, à titre de précaution, tandis que les autres ont été remis à leurs parents avec des consignes de surveillance.

Il n’était pas possible dans l’immédiat de faire le lien avec le repas consommé à la cantine, a précisé à l’AFP un porte-parole de la préfecture, soulignant que des investigations sont menées par l’Agence régionale de santé et la Direction départementale de la protection des populations du Val-d’Oise.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous