Observatoire des zones prioritaires : « conserver plus de maîtres que de classes »

Pour le président de l'Observatoire des Zones Prioritaires, il faut garder le dispositif Plus de Maîtres que de Classes, même s'il salue le projet de 12 élèves par classe.

© Chlorophylle - Fotolia.com

© Chlorophylle – Fotolia.com

Marc Douaire, président de l’OZP, l’Observatoire des Zones Prioritaires, s’exprime dans un entretien à AEF au sujet du projet d’Emmanuel Macron « 12 élèves par classe de CP en REP + » dès la rentrée des classes de septembre prochain.

S’il salue un projet qui a pour vocation de faire du qualitatif en jouant sur le quantitatif, il met en garde toutefois : le dispositif Plus de maîtres que de classes « doit être poursuivi jusqu’à son évaluation, en 2019 ».

En cause en effet, la volonté du président de la République Emmanuel Macron d’affecter à son projet les 5000 enseignants initialement affectés au dispositif Plus de maîtres que de classes.

PDMQDC soutenu par les profs

Le dispositif PDMQDC donne en effet de bons résultats, et les enseignants souhaitent son maintien, comme ils le font savoir au travers d’une pétition, dont Marc Douaire est d’ailleurs signataire.

Quelle solution alors ? Le président de l’OZP suggère dans un entretien au journal La Croix qu’ « au lieu de former des classes distinctes de 12 élèves, on pourrait affecter de façon permanente deux enseignants à des classes de 24 enfants. Cette plus grande souplesse pédagogique irait de pair avec l’autonomie voulue par Emmanuel Macron. »

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous