Dans six semaines, les véhicules sans vignette Crit’Air risquent l’amende (mairie de Paris)

logo AFP

La période « pédagogique », sans amendes, touche à sa fin : tous les véhicules circulant dans Paris devront arborer leur vignette Crit’Air dans six semaines, le 1er juillet, a rappelé vendredi la mairie de Paris.

Un « décret publié début mai par l’Etat vient confirmer que cette période pédagogique prendra fin le 1er juillet 2017 », rappelle la Ville dans un communiqué. « À partir de cette date, les automobilistes qui n’ont pas apposé cette vignette sur leur pare-brise s’exposeront à une amende d’un montant de 68 euros », ajoute-t-il.

La capitale, première Zone à circulation restreinte (ZCR) de France, a imposé depuis le 15 janvier le port de ce système de macaron, à l’initiative de la maire PS Anne Hidalgo, qui a fait de la lutte contre la pollution de l’air une de ses priorités.

Cette vignette de diverses couleurs, délivrée par le ministère de l’Environnement, identifie les véhicules selon leurs émissions polluantes (oxydes d’azote, particules).

Les autorités avaient convenu d’une période « pédagogique » de six mois qui permettait « aux automobilistes de s’habituer à cette nouvelle réglementation », rappelle la mairie de Paris qui « salue la parution de ce décret (…) et invite tous les automobilistes qui n’ont pas encore demandé leur vignette Crit’air à le faire », sur le site www.certificat-air.gouv.fr.

Les voitures immatriculées avant le 1er janvier 1997, les véhicules utilitaires légers d’avant le 1er octobre 1997, les deux-roues d’avant le 1er juin 2000 sont quant à eux interdits depuis le 1er juillet. « Non classés », et donc sans vignettes, ils n’ont plus le droit de circuler que le week-end et en semaine de 20h00 à 08h00.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous