Marseille: une distribution de tracts de l’Action française devant un lycée vire à l’empoignade

logo AFP

Une distribution de tracts de militants de l’Action française devant un lycée de Marseille jeudi matin a viré à la rixe avec des lycéens, dont l’un a été blessé, a-t-on appris auprès de la police.

Des militants marseillais du groupe royaliste d’extrême droite distribuaient des tracts à l’ouverture du lycée Périer (8e arrondissement), lorsqu’un élève a jeté une affichette. Une rixe a alors éclaté, selon les témoignages recueillis par la police dépêchée sur place, confirmant une information de France 3.

Un lycéen, qui selon France 3 tentait de s’interposer, a été blessé à l’arcade sourcilière et à l’oeil, et a reçu des points de suture.

Sur sa page Facebook, l’Action française Provence a qualifié l’accueil devant le lycée Périer de « tendu » et expliqué avoir « répondu avec fermeté aux agressions pitoyables de la bourgeoisie, pseudo communiste et révolutionnaire, de quelques lycéens en manque d’adrénaline et d’insolence ».

Le groupe nationaliste assure que la distribution de tracts est la « seule réponse intelligible aux appels des antifascistes à bloquer les établissements ».

Dans un communiqué publié jeudi soir, le syndicat enseignant Snes-Fsu Aix Marseille a adressé « tout son soutien à cet élève, à sa famille, aux élèves et aux personnels du Lycée Périer » et a demandé des mesures d’accompagnement à destination « des personnes choquées par cet événement inadmissible ».

Le syndicat a demandé, particulièrement en période électorale, que soit assurée la « sérénité aux abords des établissements » et a estimé que « l’apprentissage de la démocratie que font les lycéens exige qu’on les préserve tout particulièrement des agissements de l’extrême droite ».

Une enquête a été ouverte.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous