Enseignant : une des professions les plus insultées durant l’exercice du métier

Selon une note de l'ONDRP, les enseignants font partie des professionnels les plus insultés ou menacés durant l'exercice de leur métier.

enseignante

wavebreakmedia – Shutterstock

Les enseignants font partie des professionnels les plus victimes d’injures, de menaces ou de violence durant l’exercice du métier, selon une note de l’ONDRP basée sur les données de l’enquête  «Cadre de vie et sécurité» 2007-2016 (Insee-ONDRP- SSM-SI).

4e et 5e places des professionnels les plus insultés

Au total, 12 % des enseignants du primaire et 11 % des professeurs disent avoir été insultés, menacés ou violentés au cours des deux dernières années. Parmi ces victimes, respectivement 50 % et 46 % indiquent que la dernière atteinte s’est produite au cours de l’exercice du métier.

Ces taux de victimation placent les enseignants du primaire et les professeurs en 4e et 5e places des professions les plus insultées, menacées ou violentées durant leur travail, identifiées par l’ONDRP. Les policiers et militaires occupent la première place, suivis par les chauffeurs, puis les commerçants.

Des chiffres illustrés par l’actualité

Des statistiques que viennent malheureusement appuyer les faits d’actualité : l’année dernière, les épisodes de violences envers les professeurs se sont multipliés en région parisienne, ce qu’avait fortement déploré la ministre de l’Education nationale. En 2014 déjà, une étude indiquait que 37 % des professeurs du secondaire avaient été victimes d’insultes au cours de l’année scolaire, et 13 % menacés de violences physiques.

Les chefs d’établissement ne sont pas épargnés : une enquête sur le moral des personnels de direction du premier et du second degré, dont les résultats ont été révélés il y a une semaine, indique que 50% d’entre eux ont été insultés au cours de l’année scolaire écoulée.

8 commentaires sur "Enseignant : une des professions les plus insultées durant l’exercice du métier"

  1. Dean corso  5 mai 2017 à 2 h 40 min

    il est évident qu’il est parfaitement inadmissible que les enseignants soient insultés.
    En revanche,les enseignants sont peu accessibles
    ,souvent enfermés dans des certitudes ,peu ouverts et pour certains d’une arrogance et d’une suffisance rare. les réunions parents profs sont rarement constructives. Ces réunions devraient servir à autre chose qu’à régler des comptes avec les parents ou exprimer des plaintes quand les élèves sont en difficulté.
    d’autre part les enseignants ne sont que des enseignants et ils sont incompétents pour mener un travail relationnel avec les familles c’est entrer en relation avec les parents.
    la solution pour ces gens ?
    la formation au travail relationnel avec les parents d’élèves.Signaler un abus

    Répondre
  2. Althea  5 mai 2017 à 9 h 26 min

    Dean Corso :
    Au vu du tableau bien négatif, bien critique et surtout surréaliste que vous faîtes à l’encontre des enseignants, nous comprenons aisément pourquoi les insultes envers ceux-ci se sont banalisées ces dernières années : les enfants prennent pour modèle leurs parents…

    Si les parents ne donnent pas l’exemple d’un minimum de respect envers l’enseignant (ce que vous ne faites absolument pas avec vos stéréotypes surréalistes et ridicules selon lesquels les professeurs sont peu ouverts, peu accessibles, ne cherchent qu’à régler leurs comptes ou à enfoncer ces chères têtes blondes), comment attendre un comportement correct de la part des élèves ?

    Quel crédit peut porter un élève à son professeur s’il entend régulièrement de la bouche de ses parents que les enseignants ne sont que des enseignants, peu dignes d’être considérés.
    Sachez que les professeurs n’expriment pas de « plainte » quand les élèves sont en difficulté mais quand leur comportement est inacceptable, quand ils bavardent sans cesse, ne travaillent pas, se montrent insolents. Ces comportements se généralisent.

    La solution ?
    La prise de conscience pour les PARENTS de la nécessité d’EDUQUER un minimum leurs enfants. Cessez donc le culte de l’enfant roi et cessez de sans cesse remettre en cause le travail et l’autorité des enseignants ! L’école n’est pas une garderie.Signaler un abus

    Répondre
    • RAOUL  5 mai 2017 à 18 h 50 min

      tout à fait d’accord avec vous Althéa,les enseignants même défaillants (il y en a!!!!!!) doivent être respectés par les parents surtout devant leurs enfants,tout le monde y gagnera.Par contre je reste fidèle à ma conviction:l’enseignant a la charge d’ENSEIGNER,ce sont les parents qui doivent EDUQUER.Un ministère de l’instruction et pas de l’éducation remettrait les rôles à leur juste place.
      CordialementSignaler un abus

      Répondre
  3. Valentine  5 mai 2017 à 18 h 16 min

    Dean Corso, votre commentaire très constructif montre à quel point vous êtes vous-même formé au travail relationnel !Signaler un abus

    Répondre
  4. Maxime L.  5 mai 2017 à 21 h 14 min

    Tout à fait d’accord avec Althea,
    La nouvelle parentalité du 21ème siècle – et l’apparition de « l’enfant roi » -diminue le crédit que nous donnions auparavant aux enseignants. Avant de se demander pourquoi ces derniers réagissent comme vous le décrivez, Monsieur Corso, il serait intéressant d’étudier la façon dont l’éducation est perçue actuellement par les nouveaux parents qui placent actuellement leur enfant au centre de tout.
    Les notions de respect, de crédibilité, de justice et de justesse se perdent, faute d’un discours discréditant tel que le votre ..Signaler un abus

    Répondre
  5. françoise  6 mai 2017 à 2 h 10 min

    si les parents apprenaient le RESPECT à leurs enfants, un grand pas serait déjà fait.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous