Nice: le « psy du jihad » mis en examen pour viols et écroué

logo AFP

Le psychanalyste niçois Patrick Amoyel, connu pour ses travaux sur les questions du jihadisme et des phénomènes de radicalisation, a été mis en examen et écroué jeudi pour « viols par personne ayant autorité », a-t-on appris vendredi auprès du parquet.

Interlocuteur apprécié des pouvoirs publics et des médias, il est aussi mis en examen pour exercice illégal de la médecine, a précisé le parquet à l’AFP, confirmant une information du quotidien Nice-Matin.

Directeur de recherches freudiennes à l’université de Nice Sophia Antipolis, M. Amoyel a été l’organisateur de nombreux colloques ou formations sur la radicalisation. Il est aussi le co-fondateur de l’association Entr’autres chargée d’accompagner des adolescents et leurs familles pour les aider à rétablir des liens sociaux protecteurs contre l’échec scolaire, la délinquance et les dérives radicales.

Selon Nice-Matin, les faits reprochés seraient sans lien direct avec son travail sur l’islam radical.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous