Opérations escargot des patrons d’auto-écoles contre « l’uberisation » de leur profession

logo AFP

Plusieurs dizaines de véhicules d’auto-écoles se regroupaient mardi matin en périphérie de Paris, avant de mener dans la matinée une opération escargot en direction du centre de la capitale pour dénoncer « l’uberisation » de leur profession.

Outre Paris, où les manifestants convergeront à partir de 08H30 vers le Champ-de-Mars via le périphérique, des actions similaires devaient être menées à Lyon, Marseille, Toulouse et Nantes, à l’appel des deux principaux syndicats du secteur, le CNPA-Education routière et l’Unidec.

« On attend 2.000 à 3.000 véhicules à Paris et 5.000 au niveau national », a affirmé a l’AFP le président du CNPA, Patrice Bessonne, en demandant à être reçu à Matignon « pour avoir des réponses aux sérieuses questions que l’on se pose sur la dématérialisation et sur l’uberisation du secteur ».

« Avec cette réforme, on est en train de mettre en péril la formation et donc la sécurité sur la route, et un secteur qui emploie 45.000 salariés », a dénoncé le secrétaire général de l’Unidec, Jean-Pierre Lemmonier, présent porte d’Auteuil, dans le sud-ouest de la capitale, où une trentaine de véhicules étaient rassemblés vers 08H00.

Les patrons d’auto-écoles s’indignent notamment de la dématérialisation de l’inscription au permis de conduire, qui ouvre un peu plus la voie aux opérateurs en ligne et fait avancer leur métier vers une « uberisation ».

Les deux syndicats avaient mobilisé plusieurs centaines de patrons d’auto-écoles dans une manifestation identique fin février 2016 pour demander notamment le report de la nouvelle épreuve du code de la route. Plus de 300 véhicules avaient défilé à Paris et plusieurs centaines dans d’autres villes de France, perturbant largement la circulation.

En 2015, la France comptait 11.000 exploitants d’auto-écoles, employant 25.000 salariés, enseignants et personnel administratif confondus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous