Brevet des collèges 2016: taux de réussite à 87,3%, en hausse d’un point

logo AFP

Le taux de réussite au Diplôme national du brevet (DNB) a progressé d’un point à 87,3% lors de l’édition 2016, selon des résultats détaillés publiés vendredi par le ministère de l’Education nationale.

Ce taux est identique au taux provisoire publié en juillet.

Dans la série générale, le taux de réussite s’est élevé à 87,9% (+0,7 point par rapport à l’édition 2015) et dans la série professionnelle, qui concerne 9% des candidats, le taux de réussite a progressé de 3,9 points à 81,5%, précise une note de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP).

La quasi-totalité (96,7%) des élèves issus d’un milieu très favorisé a obtenu le brevet l’année dernière, mais seulement 79,1% des jeunes de milieu défavorisé.

Les filles (90,3%) réussissent toujours mieux que les garçons (84,4%).

C’est en mathématiques que l’épreuve écrite a été la moins bien réussie: la moitié des candidats de la série générale ont obtenu moins de 10 sur 20 et la moitié des candidats professionnels moins de 9 sur 20.

Les collégiens inaugurent cette année un brevet remanié qui prend en compte les nouveautés de la réforme du collège. Il comporte une part de contrôle continu sur l’acquisition du socle commun, une épreuve orale (présentation d’un travail fait dans le cadre des Enseignements pratiques interdisciplinaires ou des parcours éducatifs) et deux épreuves écrites qui auront lieu les 29 et 30 juin.

La première portera sur les maths, la physique-chimie, les sciences et vie de la terre et la technologie, la deuxième sur le français, l’histoire-géo, l’enseignement moral et civique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous