La Guyane veut « un plan d’urgence de l’éducation »

Le SNUipp et la FSU appellent les enseignants à se joindre au mouvement de grève guyannais pour revendiquer un plan d'urgence de l'éducation en Guyane.

La Guyane est pararylisée par un mouvement social qui prend de l'ampleur, et qui touche plusieurs secteurs d'activités © dailymotion / franceinfo

La Guyane est paralysée par un mouvement social qui prend de l’ampleur, et qui touche plusieurs secteurs d’activités © dailymotion / franceinfo

La Guyane est en état de grève depuis le 17 mars. Dans ce mouvement social d’importance pour protester contre les conditions sanitaires, les difficultés économiques et professionnelles (22% de chômage en 2015) et l’insécurité (42 homicides en 2016), le SNUipp (Syndicat national unitaire des instituteurs professeurs des écoles et Pegc) et la FSU (Fédération Syndicale Unitaire) Guyane appellent les enseignants à se joindre au mouvement ce lundi 27 mars.

Dans son communiqué de presse, la FSU indique qu’elle souhaite « manifester le mécontentement de la communauté éducative, des parents et des élèves » à la non présence d’un « spécialiste de l’éducation » dans « une délégation [envoyée par le gouvernement] composée de hauts fonctionnaires sans pouvoir de décision ». Le syndicat « accuse l’État d’abandonner 300 000 citoyens qui lui ont pourtant fait confiance en votant massivement pour le maintien de la départementalisation ».

Un concours exceptionnel demandé

Ce mouvement est mis en place « pour revendiquer un plan d’urgence de l’éducation en Guyane ». Les mesures demandées par le SNUipp sont : un plan de constructions scolaires bio climatiques (10 collèges, 5 lycées et 500 classes), la scolarisation de tous les jeunes de 3 à 18 ans, la restauration scolaire et le transport gratuit pour tous les élèves, l’enseignement systématique des langues maternelles, le doublement immédiat du nombre de postes d’Intervenants Langue Maternelle (ILM), le rattrapage du retard en personnels pour encadrer les élèves (3 500 adultes de plus pour atteindre la moyenne nationale), des mesures visant à rendre le département attractif comme un concours exceptionnel (à l’instar de celui de l’académie de Créteil) et le désenclavement des communes isolées par un réel accès au logement et aux services publics pour tous.

Guyane : l’appel à la grève maintenu


Guyane : l’appel à la grève maintenu – Guyane par CNEWS

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous