Gironde: une école fermée plusieurs jours après une contamination bactérienne

logo AFP

Une école primaire, située dans la commune de Macau (Gironde), restera fermée pour trois jours après une contamination à la bactérie Shigella qui a provoqué des malaises digestifs chez de nombreux enfants, a-t-on appris lundi auprès de la mairie et des autorités sanitaires.

Les premiers malaises digestifs ont été constatés à partir du dimanche 19 mars, a-t-on appris auprès de la mairie qui a pris un arrêté municipal de fermeture temporaire de l’établissement du 27 au 29 mars.

Au total, une cinquantaine d’élèves, sur les 470 que compte l’établissement, ont été signalés absents la semaine dernière, victimes de vomissements, fièvres, fortes diarrhées, crampes abdominales ou gardés à la maison par précaution par leurs parents.

Quatre enfants ont été hospitalisés plus de 24 heures, notamment pour déshydratation, sans toutefois que leurs jours ne soient en danger, a-t-on précisé à la mairie. D’autres ont été hospitalisés quelques heures.

Les premières analyses ont confirmé une contamination par la bactérie Shigella, une bactérie très proche d’Escherichia coli, responsable d’infections intestinales.

Ces analyses n’ont toutefois pas permis de déterminer l’origine de la contamination : « Nous avons reçu les résultats d’analyse lundi après-midi. Il ne s’agit pas d’une contamination alimentaire par des steacks hachés, comme cela avait été avancé en fin de semaine dernière, ni d’une contamination par l’eau », a-t-on précisé à la mairie.

La fermeture de l’établissement pendant trois jours vise à juguler la contagion au plus vite. Des examens systématiques de selles ont été prescrits à tous les enfants de l’établissement par l’Agence régionale de santé (ARS). Seuls les élèves ayant des analyses négatives pourront regagner l’établissement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous