Le plan d’action sur le travail social sur les rails (rapport)

logo AFP

Le plan pluriannuel d’action sur le travail social, présenté en conseil des ministres en octobre 2015, a commencé à se mettre en oeuvre, avec « 21 mesures sur 26 » engagées, dont l’expérimentation d’un « référent de parcours », selon un rapport de suivi présenté mardi.

En « un an et demi, un travail considérable a été fait, et malgré tout, le timing n’a pas pu être respecté, parce qu’il était probablement trop optimiste », a déclaré François Soulage, président du comité Alerte (associations de solidarité), en présentant son rapport à la secrétaire d’État en charge de l’exclusion, Ségolène Neuville.

L’ancien président du Secours Catholique a souligné que le plan, destiné notamment à « valoriser » les métiers du travail social, à moderniser la formation et à mieux accompagner les personnes exclues, doit se dérouler sur cinq ans.

La France compte 1,2 million de travailleurs sociaux.

Parmi les mesures engagées, M. Soulage a cité l’expérimentation dans quatre départements (Pas-de-Calais, Bas-Rhin, Ariège et Paris) d’une nouvelle fonction de « référent de parcours », chargé de la coordination entre les différents intervenants, comme le fait le médecin traitant dans le parcours de soin.

Autre mesure destinée à mieux accompagner les personnes, le « premier accueil social inconditionnel », destiné à les orienter vers les services compétents (accès au logement, au RSA…) est « en train de se mettre en place ».

Mme Neuville a précisé, lors d’un déplacement dans un institut de formation à Paris, que les travailleurs sociaux de la fonction publique passeraient en catégorie supérieure, mieux payée, à compter du 1er février 2018.

A partir de la rentrée 2018, les étudiants (futurs assistants de service social, éducateurs spécialisés, éducateurs de jeunes enfants ou encore conseillers en économie sociale et familiale) doivent se voir proposer de nouveaux cursus qui déboucheront, à l’issue de leur formation en 2021, sur des diplômes reconnus à un niveau supérieur, a-t-elle ajouté. Cette mesure ne sera « pas rétroactive » aux anciens diplômes.

Point sensible qui a suscité plusieurs manifestations ces derniers mois à l’appel de la CGT, FSU, Unef et Solidaires, le plan d’action prévoit aussi que les formations, actuellement distinctes pour les 14 métiers du travail social, comprendront « un socle commun » de connaissances.

« Il n’y a pas encore de consensus global » sur ce point entre employeurs, organisations syndicales et instituts de formation, a souligné M. Soulage.

Le Haut Conseil au travail social (HCTS), créé en juillet 2016, a annoncé le lancement du site internet www.hcts.gouv.fr.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous