Fillon, Hamon, Macron et Mélenchon face aux élèves

François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon étaient ce dimanche 19 mars dans l'émission Présidentielle : candidats, au tableau ! sur C8. Interrogés par des enfants, face à une classe, qu'ont-ils répondu ?

Présidentielle : candidats au tableau ! c'était dimanche soir sur C8. © @C8TV

Présidentielle : candidats au tableau ! c’était dimanche soir sur C8. © @C8TV

À la veille du premier grand débat présidentiel entre les cinq candidats en tête des sondages, quatre d’entre eux (François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon) étaient à l’affiche de l’émission Présidentielle : candidats au tableau ! diffusée ce dimanche 19 mars sur C8. Seule Marine Le Pen avait décliné l’invitation : « Elle n’y voyait pas bien l’intérêt », a déclaré à ce sujet Mélissa Theriau, à l’origine de ce documentaire, sur Europe 1.

Si Emmanuel Macron a « un bon souvenir de l’école », il a rapidement dû répondre aux questions des élèves. Notamment sur « comment réduire à 12 le nombre d’élèves dans les écoles primaires ? » « Il faut le faire dans les zones prioritaires, ailleurs on fait comme on a toujours fait », a répondu l’ancien pensionnaire de Bercy.

Jean-Luc Mélenchon veut « des repas végétariens à l’école »

Jean-Luc Mélenchon, le deuxième à passer au tableau, s’est exprimé sur ses premières mesures s’il était élu Président : « prendre des dispositions pour élire une assemblée constituante » et « faire en sorte que plus personne n’ait à dormir dans la rue ». Le candidat de la France Insoumise a surtout cherché à sensibiliser les enfants à l’écologie et a exprimé son souhait de voir apparaître « des repas végétariens à l’école ».


Jean-Luc Mélenchon passe au tableau… par C8TV

François Fillon : « Trop d’enfants livrés à eux-mêmes »

François Fillon, directement questionné sur le port de l’uniforme, a expliqué que l’école devait être « le lieu où tout le monde se sent égal à l’autre » : « Il n’y a pas de différences à l’école. Il n’y a pas d’enfants qui ont des parents qui ont plus d’argent que d’autres, qui peuvent s’acheter des vêtements plus chers que d’autres. L’école doit être le symbole de l’unité de la nation ».

Le candidat Les Républicains veut réaffirmer la discipline scolaire : « Il y a trop d’écoles où la discipline n’est pas suffisamment respectée et où trop d’enfants sont livrés à eux-mêmes. L’école doit être le lieu où l’on apprend le respect et la discipline ».

Autre sujet sensible abordé : la suppression de 500 000 postes de fonctionnaires. Les professeurs doivent-ils se sentir concernés ? L’ancien Premier ministre a assuré qu’il s’agirait « de simplifier les tâches administratives ».


François Fillon passe au tableau… par C8TV

Benoît Hamon : « 25 élèves maximum par classe »

Comme Mélenchon, Benoît Hamon a parlé cantine avec les élèves : « Je souhaite, quand je serai Président de la République, que dans les cantines scolaire on fasse un immense effort pour que ce que vous mangez soit fabriqué dans les meilleures conditions, c’est-à-dire très respectueuses de l’environnement, pour votre santé ».

Le candidat socialiste s’est aussi exprimé sur le nombre d’élèves par classe : « 25 maximum par classe car les professeurs ont besoin de suivre chaque élève ce qui très compliqué quand il y en a 31 ». « Dans les territoires d’outre-mer, dans les milieux ruraux défavorisés et dans les zones prioritaires, j’en veux même moins que 20 », a ajouté l’ancien ministre de l’Éducation nationale.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous