Festival Sidération : à la rencontre de l’Espace, « lieu d’utopies »

Organisé par l'Observatoire de l'Espace du 24 au 26 mars, le 7e festival Sidération questionnera la notion d’habitabilité de l’Espace, à travers des interventions scientifiques, des contributions littéraires et le spectacle vivant.

Festival Sidération 2017 / CNES

Festival Sidération 2017 / CNES

Pour la septième année consécutive, du 24 au 26 mars à Paris, l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire arts-sciences du CNES (Centre National d’Études Spatiales), organise Sidération, le festival des “imaginaires spatiaux”.

Dédié à l’imaginaire de l’Espace, cet événement de création artistique, qui se conçoit comme un temps d’exploration des relations arts-sciences, aura lieu au siège de l’agence spatiale française, et présentera les créations, spectacles et performances d’une trentaine d’artistes et de chercheurs.

L’Espace, « lieu d’utopies »

Chaque année, les performances artistiques présentées, inspirées par l’Espace, abordent un thème différent – “Limites et frontières” en 2011, “Huis-clos” en 2012, “La différence” en 2013, “Obsessions et fascinations” en 2014, “Rêves, révoltes, révolutions” en 2015, “Robots, cyborgs et autres compagnons” en 2016.

Cette année, le festival Sidération a pour thème « L’Espace, lieu d’utopies ». Il questionnera, en particulier, la notion d’habitabilité de l’Espace, dans une dimension poétique, au travers de propositions artistiques issues de toutes les disciplines. Parmi les questions posées : “quelles sociétés pourraient se déployer dans le cosmos”, et “à quoi pourraient ressembler les lieux de vie et de culture hors de la Terre”.

Des “sociétés alternatives”

"Synesthésie", Jeanne Morel (danseuse) & Paul Marlier (designer), 2017 / Festival Sidération

« Synesthésie », Jeanne Morel (danseuse) & Paul Marlier (designer), 2017 / Festival Sidération

Sidération donnera ainsi à voir, pendant 3 jours, des “sociétés alternatives, idéales ou inquiétantes”, à travers des interventions scientifiques, des contributions littéraires et des propositions de spectacle vivant.

Le samedi 25 mars, de 15h à 18h, Éric Pessan et Karin Serres, auteurs et membres du comité de rédaction de la revue Espace(s) se feront “explorateurs d’utopies spatiales”, en invitant à leur table des artistes, des auteurs et des chercheurs. On retrouvera ainsi l’écrivain Charles Robinson, l’artiste passionné de sciences-fiction Bertrand Dezoteux, ainsi que Frederic Masson,  ingénieur à la Sous-Direction Futur Innovation Lanceurs (FIL) du CNES.

Une exposition collective, “Habiter l’Espace”, sera présentée, en entrée-libre, durant tout le festival. Elle rassemblera des archives spatiales et des créations contemporaines, afin de montrer les diverses formes que “prend le désir qu’a l’homme d’investir le cosmos”, indique l’Observatoire de l’Espace dans le programme de Sidération.

Festival Sidération
Le vendredi 24 mars de 19h à 23h, le samedi 25 mars de 15h à 23h, et le dimanche 26 mars, de 15h à 18h.
Au Centre National d’Études Spatiales ; 2 place Maurice Quentin, Paris.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous