En 2015, la France comptait 1,7 million de jeunes ni en formation ni emploi (Dares)

logo AFP

Plus d’un jeune sur sept n’était « ni en emploi ni en formation » en 2015, soit un total d’environ 1,7 million de personnes, selon une étude de la Dares publiée mardi, qui voit le phénomène augmenter.

Parmi les 11,3 millions de jeunes âgés de 15 à 29 ans, 14,7% étaient « sans emploi » et ne suivaient « pas (de) formation, qu’elle soit formelle ou non formelle », selon les données du service des statistiques du ministère du Travail. Cette situation, plus connue sous l’acronyme anglophone Neet (Neither in Employment nor in Education and Training), concernait ainsi près de 1,7 million de jeunes.

La France se situe quasiment dans la moyenne de l’Union européenne (14,8%). Le Royaume-Uni (12,7%), l’Allemagne (8,5%), la Suède (7,4%) et les Pays-Bas (6,7%) fait mieux, mais la situation est pire en Espagne (19,4%) et en Italie (25,7%).

En France, la part des Neet, qui avait « fortement augmenté » après la crise de 2008 (+2,7 points entre mi-2008 et fin 2009), a connu une hausse « de moindre ampleur » depuis 2010. Elle a tout de même progressé de 0,3 point en 2015 en métropole, alors même que la part de chômeurs, dont la plupart sont des Neet, baissait en parallèle. Cela s’explique « par une augmentation du nombre d’inactifs qui ne sont pas en formation et une baisse du nombre de chômeurs en formation ».

Le phénomène touche nettement moins les 15-19 ans (6%), qui sont « très majoritairement en formation initiale », que les 20-24 ans (18%) et les 25-29 ans (20%). Tous âges confondus, il concerne plus les femmes (15,9%) que les hommes (13,5%).

Globalement, en 2015, 53,3% des 15-29 ans étaient sur le marché du travail, dont 43,2% en emploi et 10,1% au chômage (-0,4 pt). Le taux de chômage des jeunes s’élevait donc en France entière (sauf Mayotte) à 18,9% de la population active, en baisse de 0,6 point, contre 10,4% pour l’ensemble de la population.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous