Agen: un collégien de 15 ans mis en examen pour avoir blessé au visage une enseignante

logo AFP

Un élève de 15 ans a été mis en examen vendredi à Agen, après avoir blessé au visage l’une de ses enseignantes en lui lançant une chaise, jeudi matin dans un collège de la ville, a-t-on appris de source judiciaire.

Cette enseignante de 55 ans a eu au moins une dent cassée et souffre de contusions au visage. Elle a passé la nuit en observation à l’hôpital, a-t-on précisé de source policière.

Scolarisé en classe de 3e au collège Paul-Dangla d’Agen, l’adolescent n’était pas connu de la justice ou pour des faits de violence mais serait « fragilisé » depuis la mort de son père d’un cancer l’an dernier, a précisé cette source policière à un correspondant de l’AFP.

Le collégien entretenait des relations tendues avec sa professeur de musique, une situation que la mère de l’enfant avait signalée à la direction de l’établissement.

Selon les premiers éléments de l’enquête, cette enseignante a fait jeudi matin une remarque à l’adolescent, qui l’a mal pris. Il aurait alors menacé sa professeur de lui jeter une chaise à la figure et dit avoir « craqué » lorsque celle-ci l’a mis au défi de le faire, a-t-on expliqué de même source.

Interpellé dans l’enceinte du collège par la police, l’adolescent avait été placé en garde à vue au commissariat d’Agen.

Il a été mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné une ITT inférieure à 8 jours sur personne en charge de mission de service public, avec arme par destination. Laissé en liberté, il comparaîtra à une date ultérieure devant un tribunal pour enfants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous