Heurts près d’un lycée: Marine Le Pen déplore « une réaction minimale » du gouvernement

logo AFP

La candidate du Front national à la présidentielle Marine Le Pen a critiqué mercredi « une réaction minimale » du gouvernement après les incidents près d’un lycée de Saint-Denis, appelant à « restaurer l’ordre républicain et reconquérir les territoires perdus de la République ».

« Comme d’ordinaire, le gouvernement s’est contenté d’une réaction minimale, par la voix de la ministre de l’Éducation nationale », estime la présidente du FN dans un communiqué.

« Le Premier ministre est sans doute trop occupé à faire campagne contre ma candidature pour se soucier de ce qui se produit dans le pays! », a-t-elle ajouté. Bernard Cazeneuve a multiplié ces derniers jours les attaques contre le FN, avertissant des « dégâts irréparables » d’une éventuelle victoire de Marine Le Pen.

« Il n’est pas supportable que des casseurs menacent l’avenir de notre pays et mettent les enseignants et les élèves en danger. Il n’est pas supportable que des quartiers entiers soient soumis à la sauvagerie de bandes qui y imposent la chienlit », a jugé Marine Le Pen.

« Il faut restaurer l’ordre républicain et reconquérir les territoires perdus de la République », a affirmé cette eurodéputée, prônant « une politique de tolérance zéro et la fin du laxisme judiciaire ». Elle a rappelé sa promesse, si elle était élue, de supprimer le versement des aides sociales aux parents de mineurs récidivistes « en cas de carence éducative manifeste ».

Cinquante-cinq jeunes, dont 44 mineurs, ont été placés en garde à vue mardi pour des violences près d’un lycée de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Un mineur a été relâché, mais les gardes à vue de 54 jeunes ont été prolongées mercredi.

« Ce sont des actes gravissimes menés par un certain nombre de casseurs qu’il faudra sanctionner fermement », a déclaré la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, à l’issue du Conseil des ministres.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous