Expo L’Afrique des routes : l’histoire africaine autrement

Jusqu’au 12 novembre 2017, le Musée du quai Branly retrace, à travers l’Afrique des routes, la richesse de l’histoire du continent africain.

 © Michel Gurfinkel Collection Laurent Dodier

© Michel Gurfinkel
Collection Laurent Dodier

Avec l’exposition L’Afrique des routes, le musée du quai Branly met en lumière la richesse des échanges commerciaux, religieux et culturels d’un continent au carrefour des mondes.

L’histoire africaine par la circulation des hommes et des objets

Par cette exposition, le musée du quai Branly a souhaité aborder l’histoire africaine autrement qu’avec une muséographie chronologique. « Les échanges, l’histoire du continent ouvert sur le monde depuis des millénaires et la circulation des hommes dans, hors et vers l’Afrique renforçaient l’approche historique. Cela permettait aussi de regarder et d’emprunter des œuvres et des documents européens, américains, asiatiques et océaniens, explique Gaëlle Beaujean, commissaire de l’exposition.

l'afrique des routes

©-musée-du-quai-Branly-Jacques-Chirac-photo-Gautier-Deblonde

Par extension, cette thématique aide à comprendre une partie de l’histoire et de la construction des cultures européennes, telle qu’enseignée dans le secondaire, qui ont impliqué à des périodes différentes l’Afrique subsaharienne ».

Routes commerciales, routes religieuses, nation des artistes…

Le parcours thématique de l’exposition aborde par exemple les routes commerciales et les échanges de marchandises avec les autres continents. Les pièces sculptées en ivoire africain, très prisé en Asie et en Europe, côtoient les plaquettes de sel, denrée rare en Afrique échangée contre de l’or ou du fer, ou les

© musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Claude Germain Collection A. et G. Panini, Como

© musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Claude Germain
Collection A. et G. Panini, Como

colliers de perles importées d’Egypte, vieux de plusieurs siècles. Elle s’intéresse aussi à la diffusion de l’art africain, source d’inspiration pour les artistes occidentaux, ou aux routes spirituelles, bon nombre de religions et croyances ayant pu cohabiter pacifiquement sur le continent jusque récemment.

Visites contées et ressources pédagogiques

Selon Peggy Derder, chargée de la médiation tout public au musée, « l’exposition L’Afrique des routes se prête particulièrement bien à des exploitations pédagogiques avec des collégiens et lycéens », notamment en histoire-géographie. Elle aborde en effet « l’histoire du continent africain dans sa longue durée notamment les siècles d’or, la colonisation, l’esclavage mais aussi les

musee du quai branly

©-musée-du-quai-Branly-Jacques-Chirac-photo-Gautier-Deblonde

notions de ville mondiale, de flux, de mondialisation ». De nombreux points d’entrée vers les Arts plastiques, l’Histoire des arts, les Lettres et la Philosophie existent également. « L’exposition permet donc un travail disciplinaire ou en interdisciplinarité », souligne Peggy Derder. Pour le premier degré, des visites contées sont programmées tout au long de l’exposition.

Un dossier pédagogique très riche est mis à disposition des enseignants du cycle 2 à la terminale sur le site du musée. Proposant une analyse des oeuvres et des pistes pédagogiques, il s’agit d’un bon moyen pour préparer sa visite, ou bien pour l’exploiter en classe avec ses élèves.

L’Afrique des routes
Jusqu’au 12 novembre 2017 au musée du quai Branly
37 Quai Branly, 75007 Paris

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous