Nantes: 10 mois avec sursis pour une mère qui avait frappé l’instituteur de sa fille

logo AFP

Une mère de famille a été condamnée jeudi à 10 mois de prison avec sursis pour avoir frappé et tenté d’étrangler l’instituteur de sa fille, scolarisée en classe de CM1 à Nantes, a-t-on appris auprès de l’avocat de la partie civile.

« La mère a été reconnue coupable de l’ensemble des faits qui lui sont reprochés et condamnée à 10 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes », a déclaré à l’AFP Me Guillaume Bouché.

« Cette condamnation est assortie d’une mise à l’épreuve pendant trois ans, l’obligeant notamment à suivre des soins psychologiques et lui interdisant d’entrer en contact avec la partie civile », a précisé l’avocat.

La mère de famille, née en 1988, a été reconnue coupable de faits de « violences, menaces et outrages sur une personne chargée d’une mission de service public », a-t-il indiqué.

Les faits s’étaient déroulés le 24 janvier dernier. « La mère est arrivée à l’improviste dans l’école, demandant à l’instituteur de s’expliquer avec lui dans un bureau fermé. Elle lui a parlé très mal, a commencé à lui cracher dessus, à l’insulter, le frapper au visage et a tenté de l’étrangler avec son écharpe », a précisé l’avocat. Selon lui, la mère pensait que sa fille n’était pas correctement traitée par l’instituteur, croyant notamment qu’il avait lancé un ballon en direction de son enfant.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous