Je veux faire prof !

Jack Koch

Les psychologues de l'Education nationale vont avoir fort à faire, avec tous les élèves qu'ils suivent -et toutes les vocations à naître...

Je veux faire prof !

Le mois dernier, suite à un décret, les conseillers d’orientation-psychologues (COP) sont devenus des psychologues de l’Education nationale. Ce nouveau corps, regroupant les conseillers d’orientation et les psychologues, est divisé en deux spécialités selon le lieu d’intervention (établissement du premier ou du second degré).

Selon Sylvie Amici, présidente de l’Acop-F, cette nouvelle dénomination correspond mieux à la réalité du métier des anciens COP. S’ils étaient « souvent rattachés à la notion d’orientation liée à l’affectation des élèves », les ex-COP avaient un champ d’intervention « beaucoup plus large. » « Nos missions sont clairement celles d’un psychologue au sein d’un établissement : écoute, accompagnement, soutien des élèves », souligne-t-elle.

Ce métier, au sein duquel Sylvie Amici se sent « vraiment utile », souffre cependant du manque d’effectifs. En France, un psychologue suit 1 500 à 2 000 élèves, contre 500 à 600 en Finlande. « Il faut ouvrir davantage de postes, cela nous permettrait d’exercer au mieux nos missions ! » insiste-t-elle.

300 postes sont proposés à la première édition du concours de recrutement de ce nouveau corps, dont les épreuves d’admissibilité auront lieu en avril 2017. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 7 mars.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous