Huit universités décrochent des labels d’excellence très convoités, Idex et I-Site

logo AFP

Huit regroupements d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche ont décroché les très convoités labels d’excellence, Idex ou I-Site, synonymes de financements supplémentaires, a annoncé vendredi le ministère de l’Éducation nationale.

La Communauté d’universités et d’établissements (Comue) de Lyon-Saint-Étienne a obtenu le label Initiative d’excellence (Idex) pour lequel elle avait postulé. Les Comues de Clermont, Paris-Est, Pau et Pays de l’Adour, Montpellier, Nantes et Cergy ont obtenu le label I-Site, conformément à leurs voeux.

La Comue de Lille a obtenu le label I-Site, alors qu’elle avait postulé pour l’Idex. La Comue de Rennes a été recalée.

Le taux de réussite bien plus élevé que lors des précédentes vagues traduit « une amélioration qualitative du système, un progrès réel des capacités des universités françaises à se projeter en termes stratégiques », a déclaré à l’AFP le secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche Thierry Mandon. Les établissements « ont tiré les enseignements des premiers dossiers », dont plusieurs s’étaient soldés par des échecs.

Il s’agissait de la deuxième vague de cet appel à projets. La première, en janvier 2016, avait sélectionné les Comues de Grenoble, Nice, Bourgogne-Franche Comté et Lorraine.

Les dotations financières pour chaque Comue seront annoncées à la mi-mars. Les Comues reçoivent un apport financier supplémentaire de plusieurs millions d’euros par an avec ces labels (entre trois et huit millions pour les I-Site, plus de dix millions pour les Idex).

Les Idex sont des labels d’excellence lancés en 2009 sous le mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy, dans le cadre du programme des investissements d’avenir, maintenu sous le quinquennat de François Hollande. Les I-Site sont alloués à des projets qui comprennent moins de disciplines que les Idex.

En 2012, huit premiers regroupements d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche (universités, écoles, laboratoires) avaient décroché le label Idex et le financement supplémentaire qui l’accompagne. Mais plusieurs avaient vu leur soutien financier en partie suspendu après la période probatoire, le jury des Idex estimant que les engagements pris par certaines Comues n’avaient pas été tenus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous