Intoxication alimentaire soupçonnée dans une école parisienne

logo AFP

Une cinquantaine d’écoliers parisiens a été victime jeudi après-midi de maux de tête et de ventre sans gravité après avoir mangé à la cantine, laissant soupçonner une intoxication alimentaire, a-t-on appris auprès des pompiers et du rectorat.

« C’est impressionnant, mais il n’y a rien de grave », a affirmé à l’AFP le lieutenant-colonel Gabriel Plus, précisant que 39 enfants avaient été hospitalisés avec des symptômes « légers », quelques vomissements.

Dans cette école primaire du sud de la capitale (14e arrondissement), ils ont d’abord été une vingtaine, puis une trentaine, puis davantage à se sentir mal et les pompiers sont intervenus peu avant 14H00, a expliqué le porte-parole des pompiers de Paris.

Outre les secouristes et les médecins, des spécialistes de relevés chimiques, biologiques et radiologiques ont également été dépêchés et leurs relevés se sont avérés négatifs, laissant penser à une « très probable » intoxication alimentaire, selon le colonel Plus.

La cantine proposait jeudi un menu à thématique américaine, autour notamment d’un burger. Un « repas témoin » mis de côté, comme cela est obligatoire en restauration collective, a permis aux pompiers comme au laboratoire central de la préfecture de police de faire des prélèvements, ainsi que sur l’eau.

« Nous pourrons ainsi comparer nos résultats », a expliqué le colonel Plus, sans préciser dans quel délai ces résultats seraient connus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous