Polynésie: le trafic aérien interrompu après de nouvelles inondations

logo AFP

L’aéroport international de Tahiti-Faa’a a fermé dimanche après-midi (lundi matin à Paris) pour cause de pistes inondées, après de nouvelles fortes pluies qui ont frappé la Polynésie française, selon une information du haut-commissariat, confirmée par l’aéroport.

Deux vols internationaux ont été contraints de retourner à leur point de départ, un à Auckland en Nouvelle-Zélande, l’autre à Los Angeles. Un troisième vol, lui-aussi depuis Los Angeles, a quant à lui été annulé. La réouverture de l’aéroport est prévue lundi matin (lundi soir à Paris).

L’archipel de la Société, où se situent les îles polynésiennes les plus peuplées (Tahiti, Moorea, Raiatea, Bora Bora), a été placé tout le weekend en vigilance orange par Météo-France. Selon Météo-France, les précipitations pourraient encore s’intensifier dans la nuit de dimanche à lundi.

Les pluies se sont intensifiées dimanche après-midi, provoquant des inondations sur la côte ouest de Tahiti. La commune de Faa’a est la plus touchée, et plusieurs routes inondées sont impraticables. Tous les établissements scolaires de cette commune seront fermés lundi.

Le haut-commissariat a mis en place un PC de crise, en collaboration avec le gouvernement local.

La saison des pluies s’étend de novembre à mars en Polynésie, mais les précipitations sont rarement aussi diluviennes que cette année. Vendredi, un agent municipal de Faa’a est décédé, emporté par les eaux d’un caniveau qu’il tentait de nettoyer.

Le 22 janvier, les crues avaient inondé ou détruit plus de 800 habitations.

La ministre des Outre-mer Ericka Bareigts, arrivée vendredi en Polynésie française, a indiqué qu’elle veillerait à l’accélération du traitement des dossiers d’indemnisation.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous