La scolarité obligatoire de 3 à 18 ans bientôt expérimentée en Outre-Mer

La scolarité obligatoire de 3 ans à 18 ans devrait être expérimentée dans l'Outre-Mer, à la rentrée 2018. Mais cette extension de la scolarité sera-t-elle facile à mettre en oeuvre ?

lycéens cour lycée

lycéens © Christian Schwier – Fotolia.com

Depuis septembre et l’Université PS de l’Engagement de Lomme, Najat Vallaud-Belkacem, qui souhaite rester ministre de l’Education nationale en cas de victoire de Benoît Hamon à l’élection présidentielle, défend activement l’une de ses mesures fétiches : la scolarité obligatoire de 3 ans à 18 ans.

Cette idée devrait bientôt être testée dans les DROM (départements et régions d’Outre-Mer). Un projet de loi pour une expérimentation en Outre-Mer a ainsi été adopté par le Parlement, le 14 février 2017.

« Réduire les déterminismes sociaux »

« A compter de la rentrée scolaire de 2018, et à titre expérimental pour une durée n’excédant pas 3 ans, en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Mayotte et à La Réunion, le gouvernement pourra rendre l’instruction obligatoire pour les enfants des deux sexes, français et étrangers, entre 3 ans et 18 ans, dès lors que ceux-ci ne disposent ni d’un emploi ni d’un diplôme de l’enseignement secondaire », peut-on lire dans l’article 3 de cette proposition de loi sur « l’égalité réelle outre-mer ».

Dans un communiqué, Najat Vallaud-Belkacem « se réjouit » de l’adoption de ce projet de loi. Pour la ministre, il s’agit d’une mesure essentielle pour réduire le nombre de décrocheurs scolaires, en « augmentant le niveau de qualification de la jeunesse » et en « réduisant les déterminismes sociaux, notamment dans les territoires ultra-marins, particulièrement touchés par le décrochage. »

Selon le ministère de l’Education nationale, la tranche d’âge des 16-18 ans « représente environ 45% des abandons scolaires, et à cet âge, les jeunes sortent la plupart du temps sans diplôme ni qualification ».

Une extension jusqu’à 18 ans qui « ne va pas de soi » ?

baccalauréat

© Igor Mojzes – Fotolia

L’extension jusqu’à 18 ans ne devrait toutefois pas être simple à mettre en oeuvre, si l’on en croit Claude Lelièvre, historien de l’éducation. Pour lui, si la scolarité obligatoire à partir de 3 ans ne « pose pas de problème », il n’en « ira pas de même » pour les plus de 16 ans. En effet, écrit-il sur son blog, « un pourcentage non négligeable d’entre eux ne sont pas du tout scolarisés ».

Et de rappeler qu’en 2015, le taux de scolarisation des élèves âgés de 17 ans était de 91,6 %, mais que celui des jeunes de 18 ans n’était que de 77,5 % (chiffres Insee). Étendre la scolarité obligatoire à 18 ans signifierait l’accueil d’un nombre important de jeunes en plus – 110 000 sortent du système scolaire tous les ans, et selon l’Education nationale, si cette mesure était appliquée, 80 000 décrocheurs de 16 à 18 ans devraient retourner à l’école, ce qui nécessiterait la création de « 5000 à 7000 postes d’enseignants supplémentaires ».

Najat Vallaud-Belkacem ne nie pas que « cela coûtera de l’argent », mais estime que chaque élève décrocheur coûte 230 000 euros aux pouvoirs publics. Selon iTélé, la scolarisation de 3 à 18 ans représenterait environ 1 milliard d’euros.

Ailleurs en Europe, une scolarité obligatoire « à temps partiel »

« Plusieurs États européens ont déjà étendu l’obligation de formation des élèves jusqu’à 18 ans, en accompagnant cette mesure de divers dispositifs (Pays-Bas, Angleterre, Belgique, Irlande) », écrit le ministère de l’Education nationale.

Quels sont ces dispositifs ? Selon la Depp, il s’agit en fait d’une « phase de scolarité obligatoire à temps partiel ». Les jeunes suivent un programme de formation professionnelle (qui s’étend sur 2 ou 3 ans), et ont le choix entre « rester en éducation à temps plein », préparer un « diplôme d’apprenti », ou « jumeler leur scolarité à temps partiel avec une activité professionnelle ou un service civique ».

3 commentaires sur "La scolarité obligatoire de 3 à 18 ans bientôt expérimentée en Outre-Mer"

  1. Nina  20 février 2017 à 20 h 15 min

    Bonjour je suis de l’île de la réunion je suis déçu par cette loi, pourquoi expérimenté que sur les doms et ne pas avoir appliqué la loi en France?? Le fait de mettre obligatoire à 3ans, les parents n’ont plus le choix, moi qui voulais garder mon fils encore un peu et Lê mettre vers l’âge de 5 ou 6ans ou même par la suite faire l’école à la maison avec les cours à distance respecter son rythme pour qu il puisse être Plus libre et plus épanoui, moins de stress et de profiter des activités sportives ou autres. C’est vraiment dommage.Signaler un abus

    Répondre
  2. Nicole Delvolvé  24 février 2017 à 21 h 37 min

    madame, la scolarisation n’est pas obligatoire, ce qui est obligatoire c’est l’instruction qui peut avoir lieu ailleurs qu’au sein d’un établissement.
    ineptie que de rendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans a moins que la ministre confonde scolarisation et instruction.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous