Bonnenote.fr : le Uber des devoirs scolaires

Le site Bonnenote.fr vient d'arriver en France. Cette importation d'un concept d'outre-manche propose aux étudiants de faire leurs devoirs à leur place.

Examen

Alex France/Flickr

Si l’aide aux devoirs existe déjà sur Internet ou via des applications mobiles comme Maths-vidéos, certains sites proposent désormais de faire les exercices à la place des élèves. C’était le cas d’Ivory Research outre-Manche, c’est désormais possible en France avec Bonnenote.fr. Le principe est simple : « Bonnenote apporte un service sur-mesure et unique d’aide à la rédaction de devoirs dans toutes  les matières, destiné aux étudiants francophones, du Collège au Master », peut-on lire sur le site.

Le système n’est pas sans rappeler celui d’Uber. Les étudiants sont ainsi mis en relation avec des rédacteurs qui effectuent le travail à la place de l’élève. Une fois la commande délivrée, le rédacteur est noté par le commanditaire et rémunéré en fonction. « Nous ciblons une clientèle d’étudiants, mais notre service intéresse aussi des parents qui aident leurs enfants dans leurs devoirs et veulent gagner du temps », explique le fondateur Victor Der Megreditchian dans Le Parisien.

« L’argent gangrène le système scolaire »

Le prix minimum demandé est de 7,20 euros. Celui-ci peut s’envoler en fonction du niveau exigé et du délai imparti. Sur cette somme, 70 à 90% est reversée au rédacteur selon le degré de satisfaction du demandeur. Le reste revient au site.

« Même si le procédé est légal, il pose un problème de moralité évident », indique au ParisienArnaud Parienty, professeur de sciences économiques et sociales, et qui expliquait dans une vidéo de Mediapart « comment l’argent gangrène le système scolaire ». « La seule chose que peut apporter cette entreprise, c’est une bonne note. Mais il n’y a aucune justification pédagogique à délivrer des copies toutes faites. Pour tirer parti d’une correction, il faut passer du temps à la décortiquer, l’expliquer et la travailler », ajoute-t-il.

Évidemment, si le site assure agir dans la légalité et sans plagiat, l’élève concerné peut s’exposer à un zéro, voire à des sanctions pénales et administratives s’il s’agit d’un diplôme d’État.

1 commentaire sur "Bonnenote.fr : le Uber des devoirs scolaires"

  1. Roger merle  18 février 2017 à 21 h 30 min

    Depuis le temps qu’on demande aux enseignant de college d’arreter leur DM comme ils disent.
    Obtus et bornes ils ont reussi a generer un business.
    Ils est evident que les enseignants sont les premiers responsables de ce genre de sites
    Cependant, ils vont manifester et on les entend deja geindre.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous