Finistère: une école évacuée après l’apparition de maux de tête

logo AFP

Une école primaire de Quimperlé (Finistère) a été évacuée mardi après-midi après que des élèves et des enseignants se furent plaints de maux de tête, dont les autorités ignorent la cause, a-t-on appris auprès de la préfecture de Quimper.

« Des maux de tête ont été ressentis, les pompiers sont intervenus immédiatement pour mesurer la présence de monoxyde de carbone qui n’a été détecté ni dans la chaufferie ni dans la salle de classe », a déclaré la préfecture à l’AFP.

De source policière, 170 personnes, élèves et enseignants, ont été évacuées dans la cour. Trois enseignants et 39 élèves de 6 à 11 ans ont été examinés sur place. Aucun d’entre eux n’a été hospitalisé.

Selon la préfecture, l’hypothèse d’une intoxication chimique ou au gaz n’a pas été retenue, les pompiers n’ayant pas détecté la présence de produits toxiques, notamment d’entretien. GRDF, qui gère le réseau de distribution de gaz, a également vérifié la conformité de la canalisation de gaz alimentant la chaudière, sans détecter d’anomalie.

« Le médecin de l’Agence régionale de Santé, en lien avec la Direction de la protection des populations a fait le point sur les symptômes constatés et à ce stade l’hypothèse d’une intoxication alimentaire n’est pas non plus retenue, compte tenu de l’absence de symptômes digestifs », a ajouté la préfecture.

Contacté par l’AFP, le maire Michaël Quernez, a confirmé qu’il n’y avait pas « d’explication concrète à ces symptômes » et annoncé que l’école rouvrira mercredi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous