Un cas de tuberculose dépisté dans un collège de Mayotte

logo AFP

Un élève qui fréquente depuis fin octobre le collège de Dzoumogné, dans le nord-est de Mayotte, est atteint de tuberculose, a annoncé lundi le syndicat d’enseignants SNES dans un communiqué.

Le syndicat ajoute avoir écrit à Nathalie Constantini, vice-recteur, « pour l’interpeller sur le retard pris dans la communication aux personnels et aux usagers ».

Le SNES qui a pris connaissance de ce cas samedi précise que l’administration et l’infirmière du collège n’ont été informées que vendredi.

« Il semble que cet élève se trouve désormais hors de danger et non contagieux mais tous les élèves et professeurs de sa classe ainsi que les membres de la vie scolaire qui le souhaitent se feront dépister par groupe de dix dans 15 jours », a indiqué de son côté le principal du collège dans un communiqué.

Le directeur de cabinet du vice-recteur, Stéphane Planchand, a indiqué à l’AFP que l’élève en question était arrivé à Mayotte il y a quelques mois et a été scolarisé à Dzoumogné en octobre 2016. Il avait été, semble-t-il, traité auparavant pour la tuberculose.

« Contrairement à ce qu’avancent certains communiqués, le collège et le vice-rectorat n’étaient pas informés de la situation. Il a fait une rechute en fin de semaine dernière et c’est à ce moment là que le collège a été informé. Dès vendredi, la direction du collège a alerté la communauté éducative et tout au long du week-end, le collège, le vice-rectorat -vice-recteur, cabinet, conseillères techniques santé- et le centre hospitalier de Mayotte (CHM) ont été en lien », a-t-il indiqué.

Une cellule de dépistage sera mise en place par le CHM pour le collège de Dzoumogne dans 2 semaines et la même chose se met en place pour un cas apparemment comparable au lycée de Sada (centre-ouest), a ajouté M. Planchand.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous