Le SGEN s’inquiète à propos de la circulaire de missions des profs docs

Alors que l'Education nationale élabore la circulaire de missions des profs docs, le SGEN juge "inquiétante" sa dernière mouture. Et demande un texte "simplifié" et "rééquilibré".

Un prof doc avec ses élèves / FADBEN

Un prof doc avec ses élèves / FADBEN

Depuis 2009, les profs docs, sous la bannière de la FADBEN puis de l’APDEN, demandent la « réactualisation » de la circulaire de missions de 1986, afin d’être « considérés comme des enseignants à part entière. » Ils demandent ainsi que soit inscrit, « clairement », dans cette circulaire, « le rôle pédagogique en information-documentation du professeur documentaliste auprès de tous les élèves ».

Or, selon le SGEN-CFDT, l’élaboration de ce texte, depuis juin 2016, par un groupe de travail ministériel ne serait guère rassurante quant au « cadre permettant aux profs docs de mener à bien et de manière équilibrée leurs différentes missions ».

D’après le syndicat, la première version de la circulaire proposée par le ministère « était prometteuse ». Elle mettait ainsi en avant la « professionnalisation du professeur documentaliste », mais aussi « son rôle pédagogique et sa contribution à l’Éducation aux Medias et à l’Information (EMI) ». Toutefois, écrit le SGEN, « elle ne faisait pas référence aux compétences communes à tous les enseignants et ne permettait pas de dégager un profil clair et cohérent du métier ».

« Une nouvelle mouture de la circulaire inquiétante »

A l’issue du 3ème groupe de travail ministériel, la nouvelle mouture de la circulaire s’avère « inquiétante », note le syndicat. En effet, « toujours pas de références aux compétences communes partagées avec les autres enseignants », et en premier lieu « accompagner chaque élève dans la construction de son parcours de formation », déplore-t-il.

En outre, le SGEN remarque que « le champ d’intervention pédagogique et éducatif du prof doc est plus large que l’EMI », et que « cela doit être nettement affirmé ». Pour l’organisation, qui craint notamment une « accumulation de nouvelles missions », la mise en œuvre de l’éducation aux médias « ne doit pas reposer sur les seuls professeurs documentalistes ».

Selon le SGEN, le texte en cours d’élaboration doit « être simplifié et rééquilibré (entre la partie portant sur la politique documentaire et la partie pédagogique) », afin de » faire ressortir les missions qui sont les nôtres sur le terrain ».

1 commentaire sur "Le SGEN s’inquiète à propos de la circulaire de missions des profs docs"

  1. Florian Reynaud  24 janvier 2017 à 17 h 59 min

    Je ne comprends pas trop cet article, qui se base sur une publication de novembre 2016 pour préciser ce que pense le SGEN aujourd’hui, alors que les syndicats ont eu un nouveau projet dimanche et que la prochaine réunion du GT a lieu le 26 janvier. Pourquoi par ailleurs un article seulement sur le SGEN alors que d’autres syndicats ont développé leur point de vue tout dernièrement ?Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous