Investissements d’avenir: 3 nouveaux Instituts hospitalo-universitaires en préparation

logo AFP

Le troisième Programme d’investissements d’avenir (PIA3) va lancer au premier trimestre un appel à projets pour 3 nouveaux Instituts hospitalo-universitaires, a indiqué mercredi le commissaire général à l’Investissement, Louis Schweitzer, à l’Assemblée nationale.

« Nous allons engager début 2017 un certain nombre d’actions au long cours », a déclaré M. Schweitzer, lors d’une audition conjointe devant les commissions des Affaires économiques, des Finances et de la Défense.

Ces actions seront « majoritairement orientées vers l’enseignement et la recherche », a-t-il précisé, en citant des projets en faveur des Ecoles universitaires de recherche et des Nouveaux cursus à l’université.

En matière de recherche, le PIA3 ciblera des thèmes choisis avec les organismes de recherche et les universités, ainsi que le soutien à des « équipes remarquables », ce qui permettra d’aider davantage les sciences humaines et sociales, a-t-il précisé.

Le PIA3 prévoit aussi de lancer la création de 3 nouveaux Instituts hospitalo-universitaires, qui associent recherche publique, hôpitaux et entreprises. Ils viendront s’ajouter aux 6 IHU déjà créés dans le PIA1, qui sont « une remarquable réussite », a dit M. Schweitzer.

Toujours au premier trimestre, le nouveau PIA ouvrira un appel à manifestations d’intérêt pour des « territoires d’innovation », urbains ou ruraux, proposant un ensemble d’innovations en matière de développement durable et de qualité de vie. M. Schweitzer table sur la création d’une douzaine de ces territoires.

Enfin, le PIA 3 lancera l’appel à projets prévu pour les opérations « régionalisées ». Ce volet du programme a été porté à 500 millions d’euros pour des projets qui sont co-décidés et co-financés avec les régions.

Trois domaines d’intervention seront privilégiés: les entreprises innovantes, l’encouragement à des installations qui renforcent des filières industrielles, la formation professionnelle.

Le PIA3 débute cette année et prend la suite des deux premiers programmes d’investissements d’avenir. Il est doté d’une enveloppe de 10 milliards d’euros, qui été votée dans le budget 2017.

« La France a un certain nombre de forces industrielles et innovantes, et le métier du PIA est de permettre à ces forces d’être toujours à la pointe du progrès », a déclaré le commissaire général à l’investissement.

M. Schweitzer a défendu le choix de ne pas définir à l’avance « des enveloppes par secteur stratégique », car cela conduit les administrations à « se désengager ». Mais il a assuré qu’il y aurait « des appels à projets sectorisés ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous